Vers un « revenu d’engagement » pour les jeunes (E. Macron)

Représentation du réseau |

Lors de son allocution d’hier, lundi 12 juillet, essentiellement consacrée aux nouvelles mesures relatives à la gestion de la crise sanitaire, le Président de la République a annoncé la création prochaine d’un « revenu d’engagement » pour les jeunes sans emploi ou sans formation, suivant une « logique de devoirs et de droits ».
Le Président de la République officialise ainsi sous un nouveau nom le chantier prioritaire de la « Garantie jeunes universelle » pour les jeunes particulièrement touchés par la crise sanitaire, ce dont l’Union nationale des Missions Locales se félicite.

Dans l’attente des différents arbitrages (nombre de jeunes concernés, critères d’accès, montant de l’allocation…) qui seront donc rendus après l’été, l’Union est en lien étroit avec la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et les cabinets ministériels concernés pour nourrir les travaux de préfiguration de cette nouvelle politique d’insertion des jeunes.

Elle poursuit également son action auprès des pouvoirs publics et son appui au réseau pour atteindre l’objectif ambitieux qui lui a été confié pour accompagner en Garantie jeunes 200 000 jeunes en situation de précarité d’ici la fin de l’année dans le cadre du plan #1jeune1solution.

Dans les médias > Les Missions Locales et la Garantie jeunes

Photo : Les équipes de France 2 en tournage à la Mission Locale Intercommunale de Poissy-Conflans le 12 juillet 2021