« Sephora, je sais que tu aimes les défis ! » Rencontre avec la jeune lauréate de la Battle graphique lancée à l’occasion des 40 ans des Missions Locales

Du côté des Missions Locales |

Suite aux délibérations, le jury a retenu le travail créatif de Sephora Mayoko, 23 ans, jeune femme accompagnée par la Mission Locale de Touraine, rencontrée à l’occasion de son passage à Paris. Qu’on se le dise : rentrant en alternance en licence de design graphique en septembre 2022, Sephora Mayoko est actuellement à la recherche d’une entreprise, agence de communication et/ou studio de création. L’image générique sera finalisée fin mai 2022 et mise à disposition du réseau sur le site dédié aux 40 ans des Missions Locales.

Pourriez-vous nous raconter votre parcours jusqu’ici et vos souhaits et rêves pour l’avenir ?

Je suis originaire du Congo et j’ai fait une grande partie de mes études en Espagne, jusqu’à mes 16 ans. Arrivée en France, j’ai passé un an à apprendre la langue française que je ne connaissais pas. Je voulais absolument passer un baccalauréat en arts et j’ai eu une place en arts appliqués à Tours. Je suis donc rentrée en seconde à 18 ans et j’ai passé ce bac, que j’ai obtenu avec une mention. J’ai ensuite poursuivi en BTS Communication parce que je voulais faire quelque chose le plus large possible pour ne pas « m’enfermer ».

Après mon BTS, comme je n’avais pas trouvé d’école pour l’alternance, je me suis inscrite à la Mission Locale dans laquelle j’ai été bien accueillie. J’y ai été accompagnée dans le cadre de la Garantie jeunes. J’ai dit à Nolwenn Vermeersch, ma conseillère, que je voulais faire quelque chose en relation avec mes études des stages par exemple, pour avoir de l’expérience dans le domaine de la communication et du graphisme.

J’ai eu l’opportunité de répondre à une offre de stage pour une durée de trois mois qui a ensuite été évolué par une proposition d’embauche en tant que Chargée de communication pour une association qui accompagne les personnes en situation de handicap dans un projet nommé “Sport et Handicap”. Cette expérience m'a permis de me rendre compte que le graphisme est quelque chose que j’aime énormément et c’est par là que je veux poursuivre mes études. J'ai trouvé une licence en design graphique à Blois, en alternance. Je suis donc actuellement en recherche d’une entreprise dans le champ du graphisme, en agence de communication ou création par exemple.

Qu’est-ce qui vous a amenée à participer à la Battle graphique ?

Ma conseillère m’en a parlé en me disant « Sephora, je sais que tu aimes les défis ! », elle m’en a parlé 5 jours avant la clôture du concours. Il se trouve que deux jours auparavant, je travaillais pour l’association sur un document style BD avec ma tablette. Je me suis dit que ce serait super d’avoir une tablette avec écran car ça me permettrait d’aller plus vite et quelques jours plus tard : il y a eu ce concours !

De plus, y participer était aussi une opportunité pour moi de faire connaître mon travail, donc je me suis dit : « je vais le faire ! ». Le thème m’a tout de suite parlé : la jeunesse, le dynamisme, et surtout la fête !

En ce qui concerne le visuel que j’ai présenté, je savais que je voulais quelque chose dans un style crayonné, avec une ambiance multiculturelle. Parce que j’ai remarqué qu’il y avait des jeunes très différents dans la Garantie jeunes mais aussi au sein de la Mission Locale, venant de pays différents, avec des parcours différents… et on se trouvait tous là à chercher un travail, une formation. J’ai beaucoup beaucoup aimé. Cela m’a rappelé ma classe de français quand je suis arrivée en France, et j'ai sans doute voulu représenter cette diversité !