[Bilan] Le Service Civique dans les Missions Locales en 2021

Représentation du réseau |

L’année 2021 a permis de consolider la capacité du Réseau des Missions Locales à développer et renforcer le déploiement de missions de Service Civique auprès des jeunes et des partenaires dans le cadre de l’intermédiation ainsi que par rapport aux thématiques répondant aux réalités des territoires et de l’intérêt des jeunes en terme d’engagement.

Lire le bilan 2021 UNML sur le Service Civique

L’activité de Service Civique dans les Missions Locales

L’année 2021 a permis de consolider la capacité du Réseau des Missions Locales à développer et renforcer le déploiement de missions de Service Civique auprès des jeunes et des partenaires dans le cadre de l’intermédiation ainsi que par rapport aux thématiques répondant aux réalités des territoires et de l’intérêt des jeunes en terme d’engagement.

  • Intermédiation : le nombre de missions déployées dans le cadre de l’intermédiation a fortement progressé (de 75% en moyenne les années précédentes à 84% en 2021). Cette évolution met en avant la capacité de collaboration que les Missions Locales ont développé dans le cadre du déploiement du Service Civique en partenariat avec les acteurs du territoire.
  • Développement de partenariats auprès des collectivités et EPCI : dans le cadre de l’accompagnement renforcé mis en place par l’UNML auprès du Réseau des Missions Locales (kit de déploiement de missions de Service Civique auprès des collectivités et EPCI développé dans la perspective d’une convention UNML – AMF – ASC), a été constatée une forte capacité de la part des Missions Locales à répondre aux besoins des collectivités et EPCI pour déployer des missions dans le cadre de l’intermédiation (suite à une enquête interne comportant 77 répondants, environ 60% déclarent avoir déployé des missions auprès de leur collectivité et/ou EPCI).
  • Lutte et prévention contre le décrochage scolaire : suite à l’intégration d’une nouvelle fiche mission à l’agrément collectif des Missions Locales en 2021 (expérimentation menée par 5 Missions Locales fin 2020 – début 2021), 59 missions ont été déployées auprès des jeunes en interne et dans le cadre de l’intermédiation.
  • Soutenir les populations victimes de catastrophes naturelles ou de crises sanitaires : cette fiche mission (initialement développée pour répondre à l’envie de s’engager des jeunes dans le cadre des épidémies de dengue qui ont frappé les territoires ultramarins) a été modulée sous le prisme de la crise sanitaire. Alors qu’il n’y avait aucune mission déployée en 2020 à travers cette fiche mission, est relevée une nette progression avec 58 missions déployées en 2021 auprès des jeunes et des partenaires dans le cadre de l’intermédiation.

Profil des volontaires

Un des enjeux du Service Civique dans le réseau des Missions Locales est notamment de favoriser la mixité sociale. Cela se traduit par la possibilité de permettre aux jeunes les moins favorisés sur le plan scolaire et disposant de moins d’opportunités d’effectuer une mission. Plus généralement, il s’agit également de permettre à des jeunes de pouvoir rencontrer des personnes de milieux sociaux différents (salariés, bénévoles ou bénéficiaires) et/ou de réaliser leur mission sur des territoires variés.

Mise en œuvre du Service Civique au sein du réseau

L’UNML poursuit l’élaboration de la démarche qualité dans le réseau, ce qui permet de s’intéresser aux conditions d'exercice des missions proposées : recrutement et accueil des volontaires, encadrement, formation civique et citoyenne, etc. Cette démarche reste pertinente pour organiser le transfert de cette méthode aux Missions Locales, dans une logique d’auto-évaluation, par elles-mêmes, de l’activité d’intermédiation qu’elles développent et la validation de leurs missions en autonomie.