L’UNML contribuera à définir les contours de la «Garantie jeunes universelle»

Représentation du réseau |

Elisabeth Borne, ministre du travail, et Sarah El Haïri, secrétaire d’Etat à la jeunesse et à l’engagement, ont annoncé vendredi 8 janvier le lancement en 2021 d’une réflexion sur la mise en oeuvre d’une « Garantie jeunes universelle » (…) « nouvel écosystème d’aides dont les principes seraient : plus d’autonomie, d’universalité, de simplicité et de personnalisation ». Cette annonce fait suite à la remise du rapport du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ) au gouvernement. Le réseau des Missions Locales partage pleinement l’ambition du gouvernement dans sa volonté de lisibilité des dispositifs. Fort de la réussite de la Garantie jeunes qu’il met en oeuvre depuis 2013, il se tient prêt à devenir l’acteur pivot de ce « chapeau commun » que pourrait devenir cette Garantie jeunes universelle.

Lire le communiqué de presse sur le site du ministère du travail

"La Garantie jeunes universelle, c’est la concrétisation d’une promesse d’un accompagnement personnalisé pour chaque jeune conjugué à une aide financière, l’un n’allant pas sans l’autre en temps de crise comme pour l’après", déclare Sarah El Haïry.

Le gouvernement indique que le renforcement du plan jeunes 1jeune1solution est une première étape vers une « Garantie jeunes universelle ».

La « Garantie jeunes universelle » intégrerait dès 2021 les mesures du plan « 1 jeune, 1 solution » à destination de près d’un million de jeunes, comme le PACEA - dont la Garantie jeunes, l’Accompagnement intensif jeunes (Pôle emploi), Objectif 1er emploi (Apec), la prépa-apprentissage, l’Epide, les Ecoles de la 2e chance.

Comme le réseau a pu l’exprimer à de nombreuses occasions, le paysage des dispositifs n’est pas toujours très lisible pour les jeunes accompagnés. L’UNML partage donc pleinement l’ambition d’améliorer la lisibilité des dispositifs d’accompagnement pour les jeunes en œuvrant à leur mise en cohérence.

L’accompagnement Garantie Jeunes est aujourd’hui très bien identifié par les jeunes, les familles et les acteurs. Gageons que le principe de l’universalisation de ses principes parlera à tous, sans pour autant déstabiliser l’existant ou créer de la confusion là où il s’agit de rendre les dispositifs plus lisibles et complémentaires.

L’UNML mobilisera le réseau des Missions Locales pour lui permettre de s’exprimer sur ces enjeux et contribuer à réaliser, au côté des pouvoirs publics, cette ambition d’universalisation pour que chaque jeune puisse trouver une solution d’accompagnement qui lui convienne. Tous les jeunes doivent pouvoir accéder à leur droit à l’accompagnement vers l’autonomie et l’emploi. Une garantie de ressources leur permet de se concentrer sur ces objectifs, d’autant plus s’ils sont en situation précaire ou éloignés de l’emploi.