[Mobilité] 24 Missions Locales accompagnées financièrement pour acquérir un simulateur de conduite, à destination de 1300 jeunes

Représentation du réseau |

Une première vague de 24 Missions Locales vient d’être sélectionnée pour bénéficier d'un accompagnement financier à l’acquisition d’un ou plusieurs simulateurs de conduite et l’animation du dispositif sur deux années à hauteur de 20 000 euros maximum. Les Missions Locales ont répondu à un appel à manifestation d’intérêt ciblé sur les territoires ruraux, lancé en février 2021 par l’ANCT, en partenariat avec la Délégation à la sécurité routière et l’UNML. Les Missions Locales en zone rurale peuvent candidater à l'appel à manifestation d’intérêt jusqu'au 1er juillet dans le cadre de la seconde vague.

Photographie de "une" : Arnaud Codazzi. Merci à l'ARML Grand-Est pour le partage.

Situées dans 24 territoires ruraux, ces Missions Locales "pourront ainsi offrir un accompagnement personnalisé à environ 1 300 jeunes", estime le ministère. Il ajoute qu’un simulateur permet aux jeunes de s’entraîner virtuellement à la conduite et ainsi d’augmenter la réussite au permis de conduire, tout en limitant les coûts.

Les jeunes vivant en zone rurale ont des difficultés accrues d’accès à la mobilité et aux services, comme le démontrait le rapport du Conseil économique social et environnemental (CESE) en 2017.

La lutte contre « l’assignation à résidence » explicitée dans ce même rapport, sous toutes ses formes est un des objectifs de l’agenda rural du gouvernement. L’accès facilité au permis de conduire fait l’objet de plusieurs mesures de cet agenda. L’une d’elles vise en particulier le développement de l’usage de simulateurs numériques d’apprentissage de la conduite.

En tant que service public territorial de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, les Missions Locales sont ainsi au cœur des politiques publiques liées à la mobilité des jeunes, notamment ceux vivant en zone rurale, dans la logique d’une approche globale de l’accompagnement.

En 2018, afin d’augmenter le taux de réussite à l’examen du permis des jeunes accompagnés par les Missions Locales et limiter les ruptures de parcours des jeunes, six d’entre elles ont expérimenté l’usage d’un simulateur d’apprentissage de la conduite pour des jeunes inscrits en auto-école et préparant l’épreuve du permis B. Cet outil vient en complément des heures de conduite programmées en auto-école pour consolider les apprentissages.

L’appel à manifestation d’intérêt de 2021 vise à passer de l’expérimentation de l’usage des simulateurs à un déploiement généralisé dans les zones rurales. Il doit permettre d’identifier les Missions Locales de zone rurale candidates au portage et à l’enrichissement de leur offre de service d’un simulateur numérique de conduite.

Candidatures ouvertes jusqu'au1er juillet (seconde vague)

Les Missions Locales en zone rurale peuvent candidater à l'appel à manifestation d’intérêt jusqu'au 1er juillet dans le cadre de la seconde vague.