[Concours vidéo sur les «métiers en tension»] Une action de l’Association régionale des Missions Locales d’Ile-de-France qui allie créativité des jeunes et découverte de métiers

Du côté des Missions Locales |

L’Association régionale des Missions Locales d’Ile-de-France a organisé un concours vidéo autour du thème des « métiers en tension » : auxiliaire de vie, métiers de l'hôtellerie, conducteur de car, frigoriste, métiers de la sécurité, Objectif : permettre aux jeunes d’expliquer à d’autres jeunes en quoi il est intéressant d’aller vers ces métiers. Virginie Payet, chargée de projet Relations avec les entreprises et projets RSE (responsabilité sociétale des entreprises), décrit l’organisation de cette action, qu’elle souhaite renouveler régulièrement. Et les films, ainsi que les témoignages de jeunes, sont à découvrir, bien sûr !

Pour visionner toutes les réalisations du concours : cliquer ici

Photo : atelier de préparation au concours avec l'association Contrôle-Z et les jeunes de la Mission Locale de Provins

Pourquoi organiser ce concours sur le thème des « métiers en tension » ?

Virginie Payet : Des conseillers de Missions Locales de notre région m’ont souvent fait part des difficultés rencontrées pour orienter les jeunes vers certains métiers dits « en tension » car ils sont méconnus ou perçus négativement.

Nous avions donc pensé que demander aux jeunes de parler à d’autres jeunes de ces métiers dans un format vidéo pourrait être intéressant et pourrait leur permettre d’avoir une approche différente de celle partagée lors d’une réunion d’information collective par exemple.

Le « mode concours » au niveau régional nous a permis de véritablement animer l’action, et apporter un peu plus de challenge aux jeunes mais aussi aux conseillers.

Comment avez-vous embarqué les Missions Locales et les jeunes dans ce projet ?

Les jeunes choisis pour la réalisation des vidéos sont des jeunes qui avaient un projet en lien avec le numérique et l’audiovisuel. Ce projet les a donc tout de suite intéressé car ils allaient pouvoir développer des compétences dans un domaine qui leur plait (écriture de scénario, prise en main technique, cadrage, initiation au montage, …). Le format du concours a aussi motivé plusieurs jeunes à participer.

Comment avez-vous organisé ce concours ? Quels sont vos partenaires ?

La fondation Orange a accepté de financer ce projet. L’association Contrôle-Z était notre prestataire partenaire qui nous a apporté le soutien culturel et technique autour du cinéma et de l’audiovisuel à travers quatre ateliers : écriture, prise en main technique du matériel, tournage, initiation au montage.

Le projet devait être initialement lancé en mars 2020, mais nous avons été bloqués par le premier confinement. C’est là où il y a eu un réel défi, notamment pour l’association Contrôle-Z, qui a dû organiser au total 28 ateliers (4 ateliers pour chacune des 7 Missions Locales) en 6 semaines entre septembre et octobre 2020 avec un atelier par journée ou demi-journée. Tout le matériel technique était apporté par Contrôle-Z. Cela amenait une neutralité et une égalité des chances dans le concours.

Le conseiller Mission Locale mobilisé dans le projet était chargé de trouver une entreprise dans le réseau partenaire de la Mission Locale qui accepte un tournage dans ses locaux et de coordonner les liens entre l’entreprise, l’association Contrôle-Z et les jeunes participants.

Les ateliers organisés par l’association constituaient un tronc commun pour toutes les Missions Locales mais chacune était libre d’organiser des sessions de visites ou d’ateliers avant ou après le tronc commun.

Certaines Missions Locales sont allées visiter avec les jeunes les lieux de tournage avant l’atelier programmé par Contrôle-Z.

Comment s’est déroulée la remise des prix ?

Nous avons constitué un jury composé de profils variés : représentants de Missions Locales, réalisateur, l’INA, jeunes (étudiants à l’INA, double regard jeune/professionnel), représentants de la fondation Orange.

La remise des prix a été adaptée au format numérique suite au contexte sanitaire.

Lors de la remise des prix, l’INA a présenté la Classe Alpha :année d'orientation et de pré-qualification aux métiers de l'audiovisuel et des médias numériques. Cela a donné des idées de passerelle pour les jeunes intéressés par ce domaine.

Mon fil conducteur lors de cette remise des prix était d’apporter de la bienveillance envers chaque équipe participante et que chaque équipe ne retienne que du positif dans leurs réalisations.

Les cadeaux ont été livrés directement aux conseillers référents de l’action en Mission Locale pour qu’ils puissent les donner aux jeunes.

Envisagez-vous de renouveler cette action ?

C’est tout à fait l’idée. La fondation Orange renouvelle le financement cette année pour la 2e édition avec pour thème cette fois-ci « les parcours de réussite au sein des Missions Locales » afin de valoriser l’approche globale de l’accompagnement par les Missions Locales avec le regard des jeunes. D’un côté pratique également, il est plus facile d’ouvrir les portes des Missions Locales pour un tournage avec les jeunes car nous avons vu que les lieux de tournages à l’extérieur sont très limités dans le contexte actuel.

Ce thème va permettre également de constituer des ressources pour l’ensemble des conseillers et Missions Locales d’Ile-de-France lors de leurs échanges avec les jeunes.

Camille, Nicolas et Julie témoignent de leur expérience

Paroles de Camille, jeune de la Mission Locale Provins :

« Je m'appelle Camille, j'ai 17 ans, lorsqu'on m'a proposé ce projet j'ai accepté mais j'avais beaucoup de réserve. Mais au final quand nous avons manipulé les caméras et donc appris à faire les différents plans, j'ai commencé à vraiment accrocher et je me suis vraiment investie.

Le jour du tournage je m'y suis mise à fond car j'avais vraiment envie de gagner ce concours et être au contact des personnes travaillant dans le transport c'était super, j'ai énormément appris sur ce métier et je remercie toute l'équipe pour les différentes connaissances qu'ils nous ont apporté. Si c'était à refaire je reviens directement !! »

Paroles de Nicolas, chargé de relations entreprises de la Mission Locale de la Brie et des Morins :

« Ces ateliers organisés dans notre structure ont permis de susciter ou confirmer des vocations auprès de jeunes motivés, créatifs et portant un projet dans le secteur artistique ou de l’événementiel. Les jeunes ont pu développer un esprit d’équipe, exposer leur argument, échanger, écouter les autres et valoriser leurs connaissances et compétences à travers des propositions artistiques. Ils ont pu être sensibilisés à la création d’un clip vidéo et le réaliser avec l’aide du prestataire.

Ce type de projet collectif est également enrichissant sur la période post-atelier. Les jeunes sont restés en contact et se réunissent grâce à des outils numériques (Discord ou WhatsApp) pour travailler et finaliser le projet. Le gain de confiance en soi, le sentiment d’utilité sociale et la valorisation de leur savoir-faire seront nécessairement des atouts pour une entrée future dans le marché du travail ou pour un projet de formation ».

Paroles de Julie, membre de l’association Contrôle-Z :

« Un projet passionnant et très intense ! Beaucoup de kilomètres parcourus dans des départements et des territoires différents. Quelle que soit l'équipe des sept Missions Locales, pour nos deux journées d'atelier, l'accueil a été chaleureux et nous avons toujours pu travailler dans des conditions facilitées et une ambiance conviviale. Nous tenons à les en remercier. Pour ce qui est des jeunes, ils ont été épatants !

Chaque groupe de ce projet a fait preuve de professionnalisme, d'adaptation, d'une singulière créativité, de complémentarité collaborative et d'une démarche documentaire attentive et éthique. »

Photos : atelier de préparation au concours avec l'association Contrôle-Z et les jeunes de la Mission Locale de Paris