Retour en bref sur le séminaire des administrateurs de l'UNML

Vie associative |

Les administrateurs de l'UNML se sont réunis les 11 et 12 octobre dernier à Deauville pour réfléchir ensemble aux évolutions des attentes des jeunes, aux enjeux de notre réseau, et de définir à partir de là, les orientations prioritaires de l’UNML. Cette réflexion globale concerne la fonction de syndicat d’employeurs et la fonction d’animation et de représentation du réseau des Missions Locales.

Contexte

Depuis 35 ans qu’il existe, le réseau des Missions Locales a toujours su prendre en compte les évolutions des politiques publiques. Cette capacité d’adaptation tient à l’engagement des élus qui les président et des administrateurs, à la qualité de l’intervention des professionnels qui agissent au plus près des attentes des jeunes et des réalités des territoires.

Au moment où les décideurs nationaux et territoriaux commencent à dessiner voire à mettre en œuvre de nouvelles orientations, l'UNML doit être en capacité à formuler des propositions et à travailler avec eux afin de participer à l'élaboration des politiques d'insertion sociale et professionnelle des jeunes.

L’évolution de la représentation syndicale dans la branche est également une étape importante du dialogue social, qui va pouvoir se structurer et entrer dans une nouvelle dynamique de projet de la branche professionnelle, au service des employeurs et des salariés.

A partir de la 3e personne en partant de la gauche : Josette Vée, Mission Locale Est Réunion, Julie Couronné, sociologue, Alain Baudin, Mission Locale Sud Deux Sèvres, Jean-Patrick Gille, président de l'UNML, Myriam Mesclon-Ravaud (DGEFP), Serge Kroichvili, délégué général de l'UNML, Stéphane Valli, Mission Locale Faucigny Mont Blanc, Frédéric Leveillé, Mission Locale Argentan-Vimoutiers.

Un séminaire organisé autour de quatre axes

  • les acquis, les réussites, les points de progrès du réseau et de l’UNML depuis 5 ans
  • les évolutions des attentes des jeunes et les conséquences possibles sur les pratiques d’accompagnement avec l’intervention de Julie COURONNE
  • le réseau à l’horizon 2020, quel(s) projet(s), quelles orientations : Myriam Mesclon-Ravaud, de la DGEFP, a été invitée pour présenter les attentes de l’Etat sur l’action des Missions Locales
  • les orientations prioritaires pour l’UNML pour conduire ce projet avec les fonctions de syndicat d’employeurs de la branche professionnelle et celles d’animation et de représentation du réseau

Les incidences des ordonnances Macron sur la branche professionnelle, l'accompagnement du réseau à la transition numérique et l'action de l’Institut Bertrand Schwartz ont été également mis au débat.

La synthèse des échanges constituera un préalable aux motions qui seront élaborées par les instances de l’UNML. Ces motions seront proposées lors de l’assemblée générale en tant qu’orientations prioritaires à porter pour le réseau (11 décembre matin à Bordeaux).