CPNN du 11 février 2014 : la convention collective fait loi !

Syndicat d'employeurs |

Les partenaires sociaux de la branche se sont réunis mardi 11 février 2014 dans le cadre de la Commission mixte paritaire. L’UNML a rappelé son attachement au respect des termes de la convention collective, dans le cadre de laquelle se situe la négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les salaires et la négociation de l’équilibre financier de la prévoyance. L’UNML rappelle également ses convictions et son positionnement sur des questions essentielles.

La rémunération : prendre en compte tous les éléments

La NAO sur les salaires : comme l’a souligné la délégation employeurs des représentants de l’UNML, la NAO sur les salaires est négociable au mois d’octobre de chaque année. Ce point sera donc porté à l’ordre du jour de la CMP du mois d’octobre 2014. L’UNML a rappelé que l’avenant n°44, qui acte cela, a été signé par l’ensemble des organisations syndicales des salariés, hormis la CGT.

Les représentants de l’UNML ont rappelé que la négociation doit se poursuivre sur la classification conventionnelle et son système de cotation car ils font partie intégrante des éléments de la rémunération, au même titre que la valeur du point.

La prévoyance relève de la responsabilité partagée

L’équilibre financier du dispositif de prévoyance relève de la responsabilité partagée des partenaires sociaux qui doivent aboutir à un accord reposant sur une adaptation des montants des cotisations des salariés et des employeurs comme des prestations délivrées.

Afin de rechercher les conditions nécessaires à l’équilibre, l’UNML a sollicité le GNP pour obtenir des informations complémentaires sur les hypothèses possibles de réduction des coûts et d’évolution des cotisations qui ont été communiquées aux partenaires sociaux, pour alimenter la réflexion paritaire.

Suite aux discussions et aux échanges avec les organisations syndicales de salariés lors des dernières commissions paritaires (comprenant celle du 11 février 2014), et aux compléments d’informations donnés par le GNP, l’UNML a fait une proposition équilibrée permettant de négocier un retour à l’équilibre, avec une évolution des cotisations portées par les salariés et les employeurs. Cette proposition n’a pas permis d’aboutir à un accord.

L’UNML tient à rappeler ses convictions de syndicat d’employeurs représentatif du réseau.

Attachée à la qualité de la santé des salariés au travail, l’UNML a fait des propositions pour mieux identifier les conséquences des risques psychosociaux et du stress sur la santé des salariés afin d’identifier et de promouvoir les bonnes pratiques.

L’UNML souhaite que l’équilibre financier de la prévoyance repose sur le partage des responsabilités entre employeurs et salariés. Elle tient également à poursuivre la politique de la formation professionnelle, qui permet aux salariés non seulement de gagner en compétences, mais également de progresser dans leurs parcours professionnels.