[Témoignages, la suite] Certains volontaires en Service Civique poursuivent leurs missions en télétravail

Représentation du réseau |

Depuis deux semaines, l'UNML propose des témoignages de volontaires en Service Civique dont les missions ont été adaptées en télétravail par les Missions Locales, dans le contexte de crise actuelle. Cette semaine, des témoignages à regarder et à lire : ceux d'Anaïs Patin, Fiona Raffe et Laura Mahieu (Mission Locale de Caen-la-Mer), ainsi que ceux de Florian Pegeot (Mission Locale Nord Essonne) et d'Elisa Perroud (Mission Locale du Pays Salonais).

Témoignages en vidéo d’Anaïs Patin, Fiona Raffe et Laura Mahieu, Mission Locale de Caen-la-Mer

Regarder la vidéo

Témoignages volontaires en Service Civique Mission Locale de Caen-la-Mer from Edith Le Gourrier on Vimeo.

Témoignage de Florian Pegeot, volontaire en Service Civique à la Mission Locale Nord Essonne. Sa mission : favoriser l'expression des jeunes

Quelle est ta mission aujourd’hui ?

Ma mission consiste à encourager l’expression des jeunes grâce à une radio associative. Je crée des podcasts et de la musique à destination des jeunes que je publie sur les sites « Radio Actif » et « soundcloud ».

Lors d’un "atelier Garantie Jeunes", j’ai enregistré et diffusé à la radio de courtes scènes jouées par les jeunes sur le thème des addictions.

Pendant le confinement, j’ai continué cette mission. En complément, j’ai diffusé une vidéo sur Facebook dans laquelle je joue du piano et j’invite les jeunes à mettre en évidence leurs talents artistiques et m’envoyer leurs podcasts que je diffuserai.

Comment t’organises-tu ?

Je garde le lien par mail ou par téléphone avec ma tutrice. Elle est toujours disponible, je peux la contacter tous les jours si j’en ai besoin. En plus de cela, je participe à des réunions d’équipe et des réunions de structure. J’utilise principalement mon ordinateur portable et ma propre connexion Internet. Pour pouvoir poursuivre ma mission, j’ai apporté un enregistreur à mon domicile, mais je préfère malgré tout partir sur l’idée du podcast.

As-tu toujours l’impression d’être utile ?

Je me sens surtout utile pour ma structure d’accueil.

Qu’est ce qui te manque en cette période de confinement ?

Ce qui me manque, c’est de sortir et de voir des gens.

Et pour finir, une dernière question 😄 : Pyjama ou habillé ?

Habillé décontracté en jogging.

Témoignage d'Elisa Perroud, volontaire en Service Civique à Mission Locale du Pays Salonais. Sa mission : sensibilisation à la préservation de l'environnement et aux gestes éco-citoyens

Quelle est ta mission aujourd’hui ?

Ma mission consistait à organiser des ateliers jardinage mais avec le confinement mes priorités ont changé. Depuis, j’essaie surtout de maintenir le lien avec les habitants via les réseaux sociaux et principalement Facebook. En appui de ma tutrice, je m’occupe de centraliser et mettre en forme des informations éducatives et ludiques sur des thèmes comme l’écologie, la santé, le sport.

Avec l'équipe, nous essayons de varier les contenus et les supports (tutos, vidéos, coupures de presse). Nous avons proposé des recettes de cuisine, des conseils santé, des ateliers de bricolage, un calendrier sur les fruits et légumes de saison. Nous donnons aussi des astuces pour embellir le jardin et pour faire son compost. Le but est d’avoir des ateliers accessibles à tous, faciles à reproduire chez soi.

Nous nous organisons aussi pour le déconfinement avec des projets environnementaux : ateliers de sensibilisation sur le retour à la nature, au travail de la terre et à la sophrologie dans les jardins.

Comment t’organises-tu ?

Nous mettons des idées en commun sur plusieurs groupes WhatsApp. Nous partageons aussi des documents sur un drive pour éviter le surplus de mails. En complément nous nous retrouvons en réunion d’équipe en visioconférence toutes les semaines.

As-tu toujours l’impression d’être utile ?

Nous avons tous un rôle à jouer et je pense être utile à ma structure : la plupart de mes propositions sont bien accueillies par l’équipe.

Qu’est ce qui te manque en cette période de confinement ?

C’est très frustrant d’être chez soi au printemps, car j’adore le jardinage et c’est la période des plantations. J’ai d’ailleurs beaucoup de semis qui ont été perdus dans le jardin pédagogique de ma structure.

Et pour finir, une dernière question 😄 : Pyjama ou habillé ?

Je préfère être en tenue confortable.