Rappel / L’obligation de formation : une priorité d’accès à la qualification pour les jeunes mineurs avec le programme «Avenir en main 16-18» porté par les Missions Locales

Représentation du réseau |

Dans quelques jours entre en vigueur l’une des mesures phares de la stratégie de lutte contre la pauvreté instaurée par la loi pour une École de la confiance : « l’obligation de formation jusqu’à 18 ans ». Cette mesure se révèle d’autant plus indispensable dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, pour lutter contre un décrochage scolaire très vraisemblablement en hausse, et pour trouver au plus vite des solutions pour tous les jeunes mineurs. Les Missions Locales sont directement chargées d’assurer le respect de cette obligation de formation ce qui les renforce sur les territoires dans leur rôle de mise en réseau et d’assembleurs de solutions au service des jeunes mineurs. Premier point sur l’ingéniérie mise en place et les ressources à disposition du réseau.

C’est dans cet esprit de co-construction avec leurs partenaires que le réseau des Missions Locales travaille depuis près d’un an pour décliner la philosophie du texte de loi et construire l’ingénierie entourant cette mesure. De nombreux représentants du réseau ont participé aux ateliers régionaux de la stratégie pauvreté et au Lab national mis en place par la DILPEJ avec les pilotes de la mesure (DGEFP et DGESCO).

L’UNML a également animé un groupe de travail avec des représentants du réseau (ARML, ML) qui a construit le programme « Avenir en main 16-18 » qui propose un cadre d’action en trois étapes de l’intervention des Missions Locales avec leurs partenaires sur les territoires, ainsi qu’une boite à outils pour alimenter chacune de ces phases. Les premiers résultats de ces travaux sont diffusés dans ce numéro spécial, dans l'espace documentaire du site de l'UNML (décret d’application, programme, boite à outils).

L’outillage des professionnels est amené à être enrichi au fil des semaines avec la diffusion des pratiques et des actions qui vont continuer à se construire avec nos partenaires (Education nationale, CIO, prévention spécialisées, associations d’insertion, AFPA, …). La mise en œuvre de l’obligation de formation sera également précisée très prochainement par la publication d’une instruction interministérielle.

L’UNML tient à souligner l’importance que le réseau des Missions Locales donne à l’obligation de formation des 16-18 ans et à la réussite de ce nouveau droit pour les jeunes. Affirmer la priorité à la qualification des jeunes mineurs entre pleinement en résonance avec les valeurs et les objectifs du réseau des Missions Locales.