[Formation obligatoire des 16-18 ans] Le rôle des Missions Locales est essentiel / Remise du rapport Charrière-Roger

Représentation du réseau |

Lundi 13 janvier, Sylvie Charrière et Patrick Roger ont remis leur rapport sur la «Formation obligatoire des 16-18 ans - Passer d’un droit formel à un droit réel» au Premier ministre Edouard Philippe en présence de Jean-Michel Blanquer, Muriel Pénicaud et Christelle Dubos. Six jeunes mineurs accompagnés par les Missions Locales de Paris et de Strasbourg- Neuhof ont répondu aux questions des ministres sur leur parcours de raccrochage vers la formation. Des témoignages concrets en écho aux 30 préconisations du rapport. L’UNML salue la publication de ce rapport qui rappelle le rôle essentiel des Missions Locales dans la mise en oeuvre de cette réforme, à travers plusieurs propositions.

Télécharger le rapport Charrière-Roger (format pdf)

Parmi les préconisations, plusieurs concernent spécifiquement les Missions Locales et leurs partenaires : la nécessité de mettre à jour en continu la liste des jeunes concernés par les situations de décrochage, et de la mettre à disposition, sous format numérique, du réseau Foquale* et des Missions Locales ; le renforcement du tandem Mission Locales / réseau Foquale dans le pilotage des PSAD (Plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs). Les rapporteurs mettent l’accent sur la formalisation de l’accompagnement dans le cadre du PACEA ou de « sas de remobilisation » intensifs, individualisés et centrés autour de l’estime de soi, comme préalable au retour en formation pour les publics les plus éloignés. Un fonds Ambition 16-18 sera mis en place pour permettre aux Missions Locales de financer directement, en fonction des besoins du jeune, des actions de remobilisation préalables à la préqualification et pour apporter des aides directes en nature aux jeunes.

En matière de pilotage, le rapport propose la création de comités locaux pour la jeunesse, visant à doter les maires et présidents d’intercommunalités d’une instance destinée à renforcer la dynamique partenariale autour de la jeunesse. Enfin, c’est au niveau départemental que les rapporteurs proposent de rassembler les principaux financeurs des Missions Locales, sous l’égide des Préfets de département et dès la constitution des nouveaux exécutifs locaux, pour s’accorder sur le montant des moyens nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des structures, leur adéquation avec les besoins du territoire, la répartition indicative des financements sur trois ans entre Etat et collectivités, les indicateurs de performance sur lesquels leur action sera appréciée ainsi que les améliorations à apporter au réseau.

Le Premier ministre a insisté en conclusion sur la nécessité de faire un travail dans la dentelle auprès de chaque jeune, pour susciter « leur envie de construire leurs projets ». Il compte s’appuyer pour cela sur les associations et les élus locaux, soulignant ainsi l’importance des Missions Locales et de leur gouvernance. Les « moyens seront à la hauteur des ambitions », avec le ciblage d’actions spécifiques dans le cadre des pactes régionaux d’investissement dans les compétences, notamment pour favoriser des expérimentations.

L’UNML s’engage dès ce mois de janvier au côté de l’Etat dans la déclinaison opérationnelle de cette réforme, à l’appui des travaux menés en région depuis quelques mois par les ARML et les Missions Locales (groupe 8 de la stratégie pauvreté) et des préconisations de ce rapport, dont elle suivra de près la mise en œuvre.

  • Les réseaux FOQUALE (Réseaux Formation Qualification Emploi) intégrés aux PSAD et institués par la circulaire FOQUALE du 29 mars 2013, rassemblent les acteurs de l'Education nationale intervenant dans la prise en charge des jeunes sortis sans diplôme : établissements, CIO, MLDS, structures de retour à l'école (SRE) de type microlycée.

Le rapport Charrière Roger : « Formation obligatoire des 16-18 ans, passer d’un droit formel à un droit réel » a été remis au Premier ministre le 13 janvier à Matignon, en présence de Muriel Pénicaud, ministre du travail, de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Christelle Dubos, secrétaire d'État auprès de la ministre des solidarités et de la santé et de jeunes mineurs accompagnés par les Missions Locales de Paris et de Strasbourg.