Un bilan 2020 à mi-parcours et des perspectives pour le réseau des Missions Locales

Représentation du réseau |

La période estivale nous invite, avant de marquer une pause, à dresser un premier bilan de l’année écoulée pour préparer au mieux la rentrée qui s’annonce particulièrement dense pour le réseau des Missions Locales.

Une année inédite qui a permis au réseau des Missions Locales de montrer son agilité

Une année particulièrement bousculée, dont il faut cependant souligner qu’elle a permis au réseau des Missions Locales de montrer son agilité, sa réactivité et sa remarquable faculté d’adaptation pour faire face à un contexte inédit, identifier et répondre collectivement aux questions et problématiques qui se sont posées dans les périodes de confinement (FAQ juridique et métier), de déconfinement (Pas à Pas), et élaborer des propositions pour alimenter le plan en faveur de l’emploi des jeunes.

Grace à la mise en place d’un dispositif de gestion de crise, interne au réseau et prenant appui sur des liens renforcés et une animation de réseau densifiée, les Missions Locales ont su répondre aux besoins des jeunes, maintenir le lien, poursuivre les accompagnements à distance puis reprendre très rapidement l’accueil sur site. Le Conseil d’administration de l’UNML réuni le 7 juillet a tenu à saluer l’engagement sans faille des Missions Locales dans ce contexte inédit. A l’occasion du comité stratégique de l’accord UNML /DGEFP du 9 juillet, les services de l’Etat ont également souhaité féliciter le réseau pour sa mobilisation exemplaire.

L'UNML profite de ce message pour remercier une nouvelle fois les élus, les directions et l’ensemble des équipes des Missions Locales pour ce travail exceptionnel. La période qui s’ouvre constitue un défi majeur pour notre réseau tant la rentrée risque d’être difficile pour un nombre important de jeunes avec l’augmentation du décrochage scolaire et la contraction du marché de l’emploi.

Les priorités de la rentrée pour répondre aux besoins des jeunes, qui s'inscrivent dans le plan jeunes du gouvernement

Pour répondre à cet afflux massif de jeunes plus que prévisible, le Conseil d’administration de l’UNML a réaffirmé avec force les grandes priorités des prochaines semaines :

  • créer collectivement les conditions et se mettre en situation de répondre à toutes les demandes des jeunes de bénéficier de l’accompagnement Garantie jeunes et ainsi être au rendez-vous des ambitions initiales de 100 000 entrées en Garantie Jeunes en 2020 ;
  • amplifier l’engagement déjà très significatif du réseau dans le développement et l’accès à l’apprentissage, auprès des jeunes et comme des entreprises partenaires ;
  • préfigurer, aux côtés de nos partenaires locaux et nationaux, la mise en œuvre de l’obligation de formation pour accompagner les parcours de qualification des jeunes.

S’appuyant sur un travail collectif mobilisant l’ensemble des forces agissantes du réseau, des représentants de Missions Locales, d’Associations régionales et de l’équipe de l’Union nationale réunis en groupe de travail, sont en train de finaliser l’outillage pour accompagner d’une part la réussite de l’adaptation de la Garantie jeunes au contexte et d’autre part la mise en place de l’obligation de formation.

Une campagne de communication nationale dès la rentrée

L'UNML mènera une grande campagne de promotion et de valorisation pour mieux faire connaitre l’offre de service des Missions Locales auprès des jeunes, du grand public et des relais d’opinion. Cette campagne articulera les différents temps forts du réseau : sortie du baromètre de satisfaction des jeunes, journées professionnelles des directions de Missions Locales les 7 et 8 octobre à Rouen organisées en partenariat avec l'ANDML, Assemblée générale de l'UNML. La Semaine nationale des Missions Locales, prévue du 12 au 21 octobre, constituera le point d’orgue de cette campagne.

Afin d’harmoniser son calendrier avec ceux des structures, l'UNML a décidé d’organiser l'Assemblée générale de renouvellement de ses instances le 24 novembre à Paris, concomitamment avec le salon des maires où elle sera présente.

Poursuivre la mobilisation des jeunes vers l'engagement

Engagé depuis 10 ans dans le développement d’un Service Civique de qualité et accessible à tous les jeunes, et fort d’un agrément national renouvelé pour 3 ans depuis le 10 juillet, le réseau sera dès septembre un des acteurs clés de la mobilisation des jeunes vers l’engagement et pour le déploiement de nouvelles missions de Service Civique sur les territoires dans le cadre du plan jeunes.

Porter collectivement notre plateforme de propositions

Le travail de construction de notre plaidoyer commun se poursuivra également à la rentrée afin de disposer d’une plateforme ambitieuse de propositions pour traduire en actes l’ambition que nous avons pour la jeunesse. Nous nous organiserons pour les porter collectivement à tous les niveaux : le gouvernement, les élus locaux, le grand public et les parlementaires dans le cadre de la préparation du projet de la loi de finance 2021 qui doit nous permettre de disposer de moyens d'agir adaptés à ce nouveau contexte.

La plateforme de propositions élaborée en juin dernier sera amenée à être complétée et renforcée en s’appuyant sur les nombreuses contributions que le réseau a fait remonter à l'UNML et pour lesquelles elle le remercie. Dans cette période, l'UNML continue à faire le relai de vos analyses et propositions dans l’ensemble de ses relations institutionnelles et médiatiques.

Vers un nouveau modèle d'organisation du réseau national des Missions Locales

Parmi les nombreux enseignements retenus, le Conseil d’administration de l'UNML a constaté que la période que nous venons de traverser a considérablement contribué à renforcer les liens qui nous unissent et une meilleure structuration du réseau. Afin de capitaliser sur ces acquis, sur proposition du Bureau, le Conseil d’administration a décidé d’ouvrir un chantier pour adapter et améliorer notre organisation collective.

Un groupe de travail de préfiguration a été mis en place pour élaborer des propositions sur l’évolution de notre modèle national d’organisation. Cela doit être l’opportunité de réinterroger nos ambitions communes que doit traduire le projet associatif de l’UNML. Sur ces bases, nous devrons également construire ensemble un nouveau projet stratégique partagé entre toutes les parties prenantes du réseau, élus, directions et salariés, au niveau local, régional comme national.

Ce chantier est complémentaire à celui du déploiement de la démarche adossée au « Cadre commun de référence de l’offre de service » des Missions Locales. Une étape structurante est prévue dès cet automne avec la mise à disposition du réseau d’un outil numérique, permettant à chaque structure de procéder à l’état des lieux de son action, de définir le cas échéant des orientations prioritaires, et ainsi de procéder à une mise à jour de son projet associatif.

Nouvelle classification et négociations au sein des commissions paritaires

Le syndicat employeur poursuit ses travaux pour accompagner le réseau et le préparer à mettre en place la nouvelle classification, dès l’extension de l’accord de branche (rappelons que les Missions Locales auront encore un an pour s’y préparer une fois l’arrêté d’extension publié).

L’UNML et les organisations syndicales de salariés - CFDT et CGT - se sont retrouvées fin juin et mi-juillet pour poursuivre les négociations mises en suspens pendant la période du confinement. Le récapitulatif des points abordés en commissions paritaires nationales est à retrouver ici (espace Adhérents de l'UNML).

Les équipes des Missions Locales sont déjà fortement mobilisées dès cet été pour accueillir les jeunes et mettre en place les solutions nécessaires à leur accompagnement. Nous savons qu’en continuant de miser sur nos coopérations dans une démarche de réseau, notre intelligence collective et nos partenariats, le réseau des Missions Locales sera à même de relever les défis qui les attendent au service de l’intérêt général et de la jeunesse.