Rencontre avec Sandrine Aboubadra-Pauly, nouvelle déléguée générale de l’UNML

Représentation du réseau |

Sandrine Aboubadra-Pauly a pris ses fonctions hier, le 2 septembre 2019, en prenant le relais de Serge Kroichvili, délégué général depuis 2012. Pour se présenter au réseau en attendant de la rencontrer lors de l’Assemblée générale du 25 septembre, ce premier échange décrit brièvement son parcours, ses convictions et les chantiers prioritaires de la rentrée.

Pourriez-vous revenir sur votre parcours jusqu’à votre prise de fonction à l’UNML ?

L’emploi, la formation et l’insertion sociale et professionnelle sont mes champs d’action depuis plus de 25 ans, et j’ai beaucoup travaillé en animation de réseaux : à la Fédération des entreprises d’insertion, à l’Avise sur le Dispositif Local d’Accompagnement, et puis dernièrement, chez France Stratégie, où j’ai notamment mis en place et animé le Réseau Emplois Compétences, qui rassemble les observatoires de branches et régionaux, et vise à éclairer sur les transformations de l’emploi, des métiers et des compétences.

Après cette expérience dans le secteur public, je souhaitais me réinvestir dans mon secteur de cœur et de conviction - l’économie sociale et solidaire. Je me suis donc formée en management des associations, pour préparer une évolution vers un poste de direction, en visant avant tout une tête de réseau du champ de l’insertion. Voilà pourquoi j’ai postulé à l’UNML… Assumer cette nouvelle fonction de Délégué générale s’inscrit donc dans une continuité logique, un retour à l’économie sociale et solidaire, à l’animation de réseau, dans un environnement institutionnel et de politique publique que je connais bien.

En termes de valeurs, que vous inspire le réseau des Missions Locales?

J’ai lu récemment des propos de Bertrand Schwartz que je redécouvre à l’occasion de mon début d’immersion dans le réseau : « L’écoute est primordiale, écouter c’est entendre, entendre c’est négocier, et négocier c’est respecter. ». Il me semble que le réseau des Missions Locales est resté fidèle à cette approche. Cette philosophie est une belle source d’inspiration pour le chemin que j’entame aujourd’hui à l’UNML.

Quels sont les chantiers prioritaires de cette rentrée ?

Je m’attends à une prise de fonction très intense, avec la mise en place du cadre de référence, le chantier I-Milo, les projets de RUA, l’obligation de formation, la stratégie pauvreté, le projet de service public de l’insertion…

Je vais aussi bien sûr m’investir dans le fonctionnement au quotidien du syndicat d’employeur, en m’y plongeant avec beaucoup d’intérêt : à l’heure où le paritarisme est fortement bousculé, je pense que le dialogue social est un vrai champ d’innovation, c’est donc également un chantier prioritaire.

La liste est longue, mais Serge Kroichvili et toute l’équipe ont particulièrement bien balisé le terrain pour que je prenne en main ces chantiers dans les meilleures conditions possibles.

Serge Kroichvili reste en poste aux cotés de Sandrine Aboubadra-Pauly pendant une période de transition d'un mois, jusqu’au 2 octobre 2019.