«Oui, les jeunes décident de leur avenir avec le soutien des Missions Locales !» (Jean-Patrick Gille)

Représentation du réseau |

A J - 2 du lancement de l'édition 2019 de la Semaine nationale des Missions Locales, Jean-Patrick Gille, président de l'UNML, salue le travail des Missions Locales, réseau irremplaçable de plus de 6 000 points d’accueil, animé par près de 9 000 conseillers qui savent répondre de manière adaptée à chaque jeune, du simple accueil à l’accompagnement renforcé.

Pour suivre et partager les informations sur les réseaux sociaux

En fonction des contenus des messages : #MissionsLocales2019 et #MaMissionLocale

D’après un rapport de la DARES publié le 25 janvier dernier, alors que le chômage des seniors continue de progresser (2,3 % sur un an), le nombre des jeunes demandeurs d’emploi âgés de moins de 25 ans diminue sans discontinuer depuis 2014. Ils étaient 464 500 à la fin décembre 2018, nombre le plus faible depuis 10 ans, malgré la baisse importante des contrats aidés.

Le réseau des Missions Locales qui accompagne les jeunes vers l’autonomie et l’emploi est un artisan essentiel de cette amélioration continue de la situation des jeunes. Pour preuve, c’est avec succès que les Missions Locales ont contribué à la réussite des emplois d’avenir, permettant à plus de 300 000 jeunes d’accéder à un emploi assorti d’une formation. Plus de la moitié des jeunes salariés avait une solution durable à l’issue de leur contrat de travail, pouvant aller jusqu’à 3 ans pour la grande majorité. L’expérimentation puis la généralisation de la Garantie Jeunes déployée exclusivement par les Missions Locales, expliquent également ces chiffres encourageants. Quant à l’accompagnement qu’elles assurent dans le cadre du projet personnalisé d’accompagnement vers l’emploi (PPAE), il contribue pour sa part à favoriser l’accès des jeunes à l’emploi, puisque sur les trois dernières années (2015, 2016 et 2017), ce sont en moyenne 10 000 jeunes qui ont accédé chaque mois à un emploi.

Si l’impact de l’action des Missions Locales sur l’emploi des jeunes n’est plus à démontrer, c’est aussi contre la précarité qu’elles luttent, avec la prise en compte globale de leurs besoins pour réussir leur insertion professionnelle durable.

Pour cela, un réseau irremplaçable de plus de 6 000 points d’accueil est animé par près de 9 000 conseillers, qui savent répondre de manière adaptée à chaque jeune, du simple accueil à l’accompagnement renforcé, avec par exemple des périodes collectives que prévoit la Garantie Jeunes.

Cette action passe aussi par un travail partenarial, basé sur la confiance et la qualité, avec les entreprises et l’ensemble des acteurs du territoire. Les Missions Locales n’ont pas les moyens d’une couverture exhaustive du tissu économique, mais elles répondent présent à tous ceux qui font appel à elles.

Voilà pourquoi les jeunes trouvent le soutien adapté pour décider de leur avenir, grâce aux Missions Locales, un engagement qui est au coeur de cette 4e Semaine Nationale des Missions Locales. Les éditions précédentes avaient rencontré un grand succès et je me réjouis que ce rendez-vous national s’inscrive dans la durée, nous donnant ainsi l’occasion d’aller à la rencontre des jeunes qui ne connaitraient pas encore les Missions Locales et le soutien qu’elles peuvent leur apporter. Que cette nouvelle Semaine nous permette de les rencontrer.