L’activité des Missions Locales en 2017 : une augmentation sensible du nombre des jeunes en situation professionnelle

Représentation du réseau |

Le rapport d’activités du réseau des Missions Locales pour l’année 2017 a été mis en ligne sur le site du ministère du travail. Ce rapport met en évidence l’importance de l’action du réseau des Missions Locales avec près de 1,3 million de jeunes en contact et plus de plus de 1,1 million de situations professionnelles mobilisées la même année. Plus de 15,7 millions d’actions ont été réalisées par le réseau pour et avec ces jeunes, dont plus de 4,5 millions d’entretiens individuels.

Lire le bilan annuel 2017 du réseau des Missions Locales

Le réseau des 439 Missions Locales, maille l’ensemble du territoire national, avec 13 600 salariés dont 75% sont dédiés à l’accompagnement des jeunes et 6 867 sites de contact, au plus près de leur lieu de vie.

En 2017, les Missions locales ont été en contact avec 1,298 million jeunes dont 1,1 million ont été reçus en entretiens individuels. Ce sont 400 000 jeunes qui ont été accueillis pour la première fois cette année là, nombre en diminution de 4,7% sur un an, à mettre en rapport d’une part, avec la diminution du nombre des jeunes décrocheurs quittant l’école sans qualification et d’autre part, avec la baisse du chômage des jeunes. Lire également l'article paru le 29 janvier 2019 : "Baisse du chômage des jeunes : une mobilisation continue du réseau des Missions Locales

Parmi ces jeunes nouvellement accueillis, on dénombre autant de jeunes femmes (49%) que de jeunes hommes (51%). La plupart d’entre eux (91%) est d’un niveau égal ou inférieur au baccalauréat, dont 46% sont sans aucun diplôme. Ces jeunes habitent plutôt chez leurs parents (59%), sont célibataires (90%) et résident dans une zone sensible (12% en zone rurale et 15 % dans les quartiers populaires).

Ce sont plus de 1,1 million de situations professionnelles qui ont été mobilisées pour les jeunes par les Missions Locales, dont 544 000 contrats de travail (+3% sur un an), 40 000 contrats en alternance (+8%), 16 000 retours à l’école (+7%) et 186 000 actions de formation professionnelle ont été mobilisées en 2017. Ce dernier chiffre est en diminution importante, le « plan 500 000 formations » n’ayant pas bénéficié aux jeunes, malgré les alertes adressées par l’UNML et comme les travaux de la DARES l’ont mis en évidence.

Les Missions Locales ont accompagné la très grande majorité des jeunes dans un parcours contractualisé en 2017, année du lancement du PACEA et de la généralisation de la Garantie jeunes. Depuis le début de l’expérimentation de la Garantie jeunes en 2014, 135 000 jeunes ont été accompagnés, dont 81 000 en 2017.

Les Missions Locales développent de nombreuses actions en faveur de l’accès des jeunes à l’emploi. Ainsi, 186 000 entreprises ont été partenaires pour l’accès des jeunes à l’emploi, dont des grands comptes mobilisés dans le cadre d’un partenariat national : les chambres consulaires, Prism’emploi et les agences d'emploi temporaire, l'Union des industries et métiers de la métallurgie, etc.

En 2017, les Missions Locales ont poursuivi leurs actions pour prendre en compte la globalité des difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés dans leur parcours d’accès à l’emploi et à l’autonomie.

Par exemple, 91% des Missions Locales proposent des services d’hébergement d’urgence en interne ou via des partenaires, 73% mettent en place des aides financières à la mobilité et 42% proposent des ateliers mobilité, 81% ont des actions avec le ministère de la justice dont près de la moitié intervient en milieu carcéral.

Les Missions Locales sont également très investies dans l’accès des jeunes aux droits sociaux et à la santé : 95% ont un partenariat étroit avec la CPAM, 67% proposent aux jeunes les services d’un psychologue et 94% conduisent des actions favorisant l’accès à une couverture maladie.

Ce rapport d’activités pour l’année 2017, réalisé par le Délégué Ministériel aux Missions Locales et son équipe, confirme le rôle central du réseau des Missions Locales, constituant le service public territorial de l’insertion et de l’accompagnement des jeunes vers l’emploi et l’autonomie.