La conduite supervisée, une action menée en partenariat avec la DSR, Renault, Axa,Total et la réserve civique #Mobilité

Représentation du réseau |

Une action expérimentale de développement de la conduite supervisée a été mise en place, associant cinq Missions Locales, la délégation à la sécurité routière (DSR), Mobilize (Renault), AXA, TOTAL, la Réserve civique et l'UNML. A eu lieu mardi 12 novembre dernier la remise de cinq véhicules automobiles par Renault, assurés par AXA et dotés d’une carte Fleet par Total. Cette action expérimentale fait partie des actions menées pour permettre de relever le défi de la mobilité des jeunes. L’UNML participe à la définition du cadre de la mise en œuvre, à l’animation et à l’échange de pratiques entre les Missions Locales engagées, au suivi et à l’évaluation de l’action, et à la création et communication des outils garantissant le respect des engagements.

Photo : les partenaires lors de la remise des véhicules le 12 novembre 2019 : Mobilize (Renault), AXA, TOTAL, la délégation à la sécurité routière (DSR) et l’UNML. Les 5 Missions Locales participantes : la Mission Locale du Charolais, la Mission Locale Rurale des Marchés de Bourgogne, la Mission Locale de Roubaix Lys Lez Lannoy, la Mission Locale de Fougères, la Mission Locale du Pays de Lorient

Conduite supervisée : objectifs des parties prenantes

Cette action s’inscrit dans les préconisations du Comité interministériel à la sécurité routière qui s’est tenu le 9 janvier 2018, notamment la mesure 1 : « Favoriser un engagement fort et global des citoyens en faveur de la sécurité routière ». Cette mesure vise les jeunes par la constitution d’une communauté numérique de volontaires de la réserve civique, bénévoles et formés, par l’installation de simulateurs de conduite dans des Missions Locales, par une promotion active de la conduite supervisée et un renforcement des actions de prévention sur les conduites dangereuses voire addictives (alcool et cannabis).

Les objectifs de cette action sont de :

  • Permettre à des jeunes en démarche d’insertion socioprofessionnelle d’avoir davantage confiance en eux et ainsi d’appréhender plus sereinement le passage de l’examen du permis de conduire
  • Mieux comprendre les dangers de l’environnement, les risques routiers, lors de la conduite et anticiper les gestes les plus appropriés
  • Favoriser le maintien de la pratique de la conduite au regard de la date de passation du permis et augmenter les chances de réussite à l’examen du permis de conduire
  • Permettre aux jeunes d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser.

Les cinq Missions Locales volontaires se réuniront après 12 mois d’action pour étudier la plus-value de ce projet et les modalités de sa pérennisation selon les résultats obtenus.

Les cinq Missions Locales volontaires se réuniront après tout au long de l'année pour mener un travail d’analyse et de capitalisation sur la plus-value de cette action dans les parcours des jeunes et dans le développement du partenariat avec les auto-écoles, et définir les modalités de sa pérennisation, dont le modèle économique utile.

Une charte d’engagement partenarial devrait être signée entre les parties prenantes avant fin 2019.

Les jeunes éligibles

  • Jeunes de 18 ans et plus
  • Inscrits en auto-école
  • Ayant obtenu le code de la route
  • Ayant déjà réalisé au moins 20 heures de conduite
  • Ayant bénéficié d’une évaluation favorable de la part de leur enseignant de conduite (attestation de fin de formation initiale)

Les actions des Missions Locales pour permettre aux jeunes d’être plus mobiles

Les Missions Locales se sont emparées de cet enjeu de mobilité depuis plusieurs années. Plus de 60% d’entre elles ont proposé une « offre de service mobilité » en 2017 pour les jeunes qu’elles accompagnent. Plus des deux tiers des Missions Locales ont dans leur équipe un référent mobilité.

Le Comité d’orientation des Jeunes (COJ), auquel l'UNML participe à travers la Commission Insertion des jeunes, a d’ailleurs élaboré un rapport en janvier sur cette question de mobilité des jeunes afin de répondre à la lettre de mission transmise en août 2018 par le ministre de l’Education nationale et de la jeunesse. Au total, 37 préconisations ont été proposées autour des thématiques en lien avec la mobilité des jeunes dont une grande partie a été formulée par l’UNML.

Consulter les sites des parties prenantes

La délégation à la Sécurité Routière
Mobilize (Renault)
Axa
Total
La mission «Réserve civique»