Les Missions Locales, «architectes» des parcours du jeune autour de nombreux domaines clés (fondation AlphaOmega)

Représentation du réseau |

A l’occasion de l’assemblée générale de l’UNML du 26 septembre dernier, Maurice Tchenio, président et fondateur de la fondation AlphaOméga présentait les principales conclusions du diagnostic réalisé par ses équipes auprès des Missions Locales de Normandie : un regard extérieur «revigorant» !

Depuis dix ans, la Fondation AlphaOméga finance et accompagne des associations françaises qui œuvrent dans le champ de la réussite scolaire et de la remédiation. Sur ce deuxième volet, la fondation a identifié le rôle clé des Missions Locales et a donc proposé son offre de service à l’UNML. Le réseau des Missions Locales de Normandie a accueilli les équipes de la fondation appuyées par le cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman.

Deux enjeux ont été identifiés pour l’accompagnement : tout d’abord, celui de l’utilité des Missions Locales, ce que la fondation a traduit en « valeur ajoutée », pour trouver des arguments destinés à rendre plus lisible le rôle des Missions Locales sur leur territoire et identifier ce qui les différencie des autres acteurs de champ de l’insertion. Et là, à juste titre : le diagnostic souligne que les Missions Locales sont des acteurs incontournables sur leur territoire mais qu’elles ne sont pas appréciées à leur juste valeur, en particulier pour « leur rôle d’architecte ou de chef d’orchestre », qui les conduit à organiser le parcours du jeune autour de nombreux domaines clés. La fondation a ainsi coconstruit avec les directeurs des Missions Locales un outil qui permettrait d’identifier l’évolution des parcours des jeunes accompagnés, et qui pourrait tout autant servir le jeune et le conseiller, que la Mission Locale ou ses financeurs.

Ce diagnostic a aussi souligné que l’une des grandes forces des Missions Locales est leur « capillarité territoriale », qui garantit la proximité avec les jeunes. Mais cela questionne aussi, selon la fondation, la gouvernance du réseau, car celui-ci parle difficilement d’une seule voix, chacun restant ancré sur ses propres approches et pratiques.

Ensuite, dans un contexte de contraction des finances publiques, la fondation a cherché à identifier les actions et activités pouvant être mutualisées au sein du réseau, pour réduire les coûts et concentrer les moyens sur le cœur d’activité des Missions Locales. Sur ce volet, le diagnostic a constaté « une très grande sobriété » des dépenses par Mission Locale, mais plus de 50% des directeurs de Missions Locales interrogés considèrent que la mutualisation serait bénéfique sur des activités comme les achats, la gestion des appels à projets, la communication ou l’animation thématique.

Les travaux se poursuivent en Normandie et d’autres régions ont manifesté leur intérêt pour un accompagnement de même nature : chantier à suivre !

Visionnez l’intervention enthousiaste de Maurice Tchenio à l’assemblée générale de l’UNML le 26 septembre 2019 (11 minutes)