Financement 2019 : les Missions Locales ont été entendues

Représentation du réseau |

Suite à la modification des règles de paiement de la Garantie jeunes en 2019, les Missions Locales se sont trouvées mises en difficultés financières avec des conséquences possibles, non seulement sur leur équilibre financier mais surtout sur la qualité de l’accompagnement des jeunes. Les discussions avec le conseiller social du président de la République, le cabinet de la ministre du travail et la DGEFP ont abouti, avec l’engagement d’un versement exceptionnel en octobre 2019.

Télécharger la lettre de la ministre du Travail

L’UNML et l’ensemble du réseau des Missions Locales ont alerté depuis mars 2019, les pouvoirs publics sur les conséquences des retards très importants des versements des avances des crédits sur la trésorerie des Missions Locales et sur les modifications des règles de paiement et de comptabilisation des crédits d’accompagnement de la Garantie jeunes.

Des discussions ont été engagées au plan national par l’UNML et par les ARML au plan régional, avec les représentants de l’Etat pour présenter leurs analyses de la situation, afin qu’une solution rapide soit trouvée, afin de poursuivre l’action auprès des jeunes notamment les plus démunis.

Une ultime rencontre constructive a eu lieu le 7 mai dernier avec Antoine Foucher directeur de cabinet de la ministre du travail et avec Bruno LUCAS nouveau Délégué général de la DGEFP, qui a permis de faire une analyse partagée et d’étudier les réponses possibles.

Muriel PENICAUD, ministre du travail, en a informé officiellement le président de l’UNML par courrier le jour même de sa décision d’attribuer aux Missions Locales « en octobre prochain, un versement exceptionnel qui constituera un solde de tout compte au titre de la Garantie jeunes ».

L’UNML se félicite de cette décision qui contribue non seulement à résoudre les difficultés, mais aussi à sécuriser le modèle économique des Missions Locales dans le cadre de la globalisation des crédits.

La mobilisation de l’ensemble des Missions Locales et des ARML a permis d’aboutir à cette solution positive et à la poursuite de l’accompagnement des parcours jeunes en situation de précarité, vers l’emploi et l’autonomie.

Un groupe de travail réunissant présidents et directeurs de Mission Locale et d’ARML assurera le suivi de la mise en œuvre de cette décision en partenariat avec la DGEFP.

Photographie : Richard de Hullessen