Evaluer et développer les compétences numériques des jeunes

Représentation du réseau |

Dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) initié par l’Etat à destination des demandeurs d’emploi et des jeunes en insertion peu qualifiés, PIX a été retenu comme outil de diagnostic et d’accompagnement de la montée en compétences numériques en faveur de ces publics. De septembre 2018 à juin 2019, l’UNML et 9 Missions Locales ont participé à l’expérimentation de l’outil et ont ainsi contribué à son adaptation aux pratiques du réseau et des jeunes accompagnés. L’occasion de rencontrer Valérie Gicquaire et Thierry Jourdan, respectivement directrice et conseiller à la Mission Locale Sud Jura, l’une des 9 Missions Locales participantes à l’expérimentation, qui a choisi d’articuler PIX avec une action développée avec la fondation Orange.

PIX en bref : PIX permet à un jeune de réaliser un diagnostic de ses compétences numériques, afin de lui proposer une action d’accompagnement ou de formation adaptée pour développer puis valoriser ses capacités numériques (badges, certification PIX ou CLEA numérique). Il est mis gracieusement à disposition des acteurs du SPE, et a été développé en prenant appui sur un comité de pilotage national réunissant Pôle emploi, Cheops/Agefiph et l’UNML.
Accéder aux supports d’information en ligne : guide du référent PIX à destination des professionnels, des plaquettes et flyers d’information.

Les 9 Missions Locales participantes à l’expérimentation : Sud Jura, Charolais, Grand Amiénois, Louviers Val de Reuil Andelle, L'Aigle – Mortagne Au Perche, agglomération Rouennaise, Aulnay-sous-Bois, Sénart, et Hautes Pyrénées

Rencontre avec Valérie Gicquaire et Thierry Jourdan, respectivement directrice et conseiller à la Mission Locale Sud Jura.

La Mission Locale Sud Jura a expérimenté PIX, en articulant la démarche avec celle d’un autre partenaire, la Fondation Orange. Comment l’idée est-elle née ?

PIX est utilisé comme un outil d’évaluation de compétences numériques, bien adapté à des jeunes plutôt autonomes. En parallèle, nous avons répondu à l’appel à projet de la fondation Orange « ensemble pour l’insertion des jeunes » et nous avons été retenus. Au début, nous pensions les deux démarches de façon indépendantes mais, au fur et à mesure de l’expérimentation PIX et de la mise en place du projet « Fondation Orange », nous avons trouvé dommage de ne pas articuler les deux : le premier étant sur une phase amont (PIX) et l’autre sur une phase d’information et de sensibilisation (fondation Orange).

Comment s’articulent les différents temps avec les jeunes ?

Le temps de l’évaluation par PIX se déroule sur une demi-journée, le temps d’information sur la même durée. Mais ces deux temps se déroulent sur deux demi-journées différentes, toujours en collectif.

En fonction des résultats de PIX, les conseillers adaptent l’intervention du projet « fondation Orange – regardons ensemble les e-toiles ». Les demi-journées sont effectuées en collectif, ce qui permet de créer une dynamique positive : les jeunes ayant un niveau plus élevé font bénéficier de leurs compétences à l’ensemble du collectif.

Quel est le projet développé en partenariat avec la fondation Orange ?

Avec la fondation Orange au départ pour initier le « Passeport numérique », puis au fil des mois, les conseillers accompagnent les jeunes pour leur faire passer ce passeport, dispositif bien connu des Missions Locales. La remise de ce « diplôme » en fin du parcours numérique valorise ce qu’ils ont appris, et redonne confiance. Un axe est articulé autour de l’utilisation du numérique avec les « applis » utiles et nécessaires relatives à l’accès aux droits notamment et toute une partie dédiée à la recherche d’emploi.

Le dernier axe du projet « regardons ensemble les e-toiles » concerne la création de « tutos », réalisés par les jeunes, autour d’un métier qui peut les intéresser, d’une passion ou encore autour de la Mission Locale et de la Garantie jeunes. Cela permet d’avoir des supports plus attractifs à mettre en ligne, voire à les partager via les réseaux sociaux.