«Diagoriente», un outil numérique soutenu par l’Etat et mis à disposition des Missions Locales

Représentation du réseau |

Avec le soutien de la délégation interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC), de beta.gouv et de la DGEFP, Pascal Chaumette, fondateur d’ID6 (1), pilote la production d’un outil numérique pour faciliter l’identification et la valorisation des compétences des jeunes. Testé dans une quinzaine de Missions Locales, «Diagoriente» a vocation à être déployé plus largement. Les Missions Locales intéressées peuvent être accompagnées à la prise en main de l’outil. Présentation pour partage d’information.

«Diagoriente» est un outil complémentaire à d’autres supports numériques développés par le réseau des Missions Locales. Ils ont pour objectif d’outiller les professionnels dans le travail d’accompagnement : PIX pour l’évaluation des compétences numériques, l’Auto-diagnostic en LIgne (ALI), etc. Ces projets ont été présentés lors du Village des initiatives des Missions Locales, les 9 et 10 mai à Montpellier. Retrouvez-en un descriptif ici.

En quoi consiste «Diagoriente» ?

P. Chaumette : Il s’agit d’un outil numérique d’aide à l’orientation des jeunes. En partant des expériences qu’ils ont vécues, dans un cadre personnel ou professionnel, l’outil les aide à identifier les compétences qu’ils ont développées ou su mettre en œuvre.

Les compétences ainsi identifiées sont agrégées pour prendre la forme d’une carte. Cette carte est un outil en soi pour permettre au jeune de prendre conscience de son potentiel et prendre confiance en soi. Je tiens à préciser qu’il s’agit de compétences transversales, qui sont inscrites dans le référentiel RECTEC (2) et non de traits de personnalités qui feraient l’objet d’une évaluation.

A partir de cette carte des compétences et d’échanges avec le jeune sur ses centres d’intérêt et les activités qu’il aime faire, des pistes de métiers vont lui être suggérées.

Il faut compter une heure et demi pour réaliser les différentes étapes, de l’identification des compétences à l’exploration de métiers.

Quelle est la valeur ajoutée de cet outil par rapport à l’accompagnement réalisé par les professionnels de Mission Locale ?

P. Chaumette : L’objectif est d’ouvrir le champ des possibles pour les jeunes, en leur donnant des idées auxquelles ils n’auraient pas pensé auparavant. « Diagoriente » est avant tout un outil d’aide à l’accompagnement pour les professionnels qui permet d’outiller leur pratique notamment pour préciser des choix de PMSMP. Grâce à une guidance élevée, l’application web permet d’entrer dans une démarche active et réflexive d’orientation professionnelle avec l’appui des conseillers. La démarche s’initie dans le cadre d’un atelier Garantie jeunes et peut se poursuivre en autonomie.

Où en est l’expérimentation ?

P. Chaumette : La démarche d’accompagnement proposée par Beta.gouv (3) consiste à avancer « chemin faisant ». Nous avons donc démarré l’expérimentation avec des collectifs de jeunes accompagnés en Mission Locale, à Lille, Tourcoing et Douai notamment, dans le cadre de la Garantie jeunes. Nous nous sommes appuyés sur les jeunes pour vérifier certaines hypothèses concernant l’outil et le faire évoluer.

«Diagoriente» n’est donc pas un outil fini, il continuera à évoluer. Pour autant, à ce jour nous obtenons des résultats très intéressants en termes de choix d’orientation confirmés et même d’engagement vers des pistes d’orientation complètement nouvelles et validées par des PMSMP.

17 Missions Locales ont été formées à l’utilisation de l’outil. Les Missions Locales intéressées peuvent être formées. Pour cela nous proposons un appui pour que les équipes s’approprient l’outil.

Quelles sont les perspectives de développement de l’outil dans les prochains mois ?

P. Chaumette : Le référentiel RECTEC sera prochainement proposé à l’inventaire spécifique par l’Education nationale, cela garantira ainsi une valorisation avancée des compétences transversales par la certification.

Notre objectif est qu’un maximum de jeunes bénéficient de ce service gratuit. L’outil intéresse également d’autres acteurs : il sera notamment utilisé dans le cadre du Service national universel dont la phase d’expérimentation démarre prochainement.

(1) ID6 est une organisation d'expertise pédagogique qui vise à enrichir la qualité des actions éducatives.
(2) RECTEC
(3) Beta.gouv est le réseau des incubateurs de start-up d’Etat. Son objectif est de développer des produits numériques centrés sur les usagers.

Pour en savoir plus

Contactez l’équipe «Diagoriente» en envoyant un courriel.