Lancement d’une expérimentation / Simulateurs de soutien à l’apprentissage de la conduite routière

Représentation du réseau |

Les Missions Locales ont engagé de nombreuses actions avec les acteurs de leur territoire pour favoriser la mobilité des jeunes. Qu’elle soit à finalité personnelle ou professionnelle, la mobilité favorise l’accès des jeunes aux droits et aux offres territoriales du champ de d’emploi et de la formation professionnelle.

Cette offre de service s’est progressivement renforcée et structurée autour des différentes politiques publiques, cette compétence étant partagée entre l’Etat, les Régions, les départements et les collectivités locales.

Diverses initiatives ont été portées et perdurent, allant du soutien à l’accès au permis B (mobilisation d’aides financières pour son financement, mise en place d’ateliers de soutien à l’apprentissage du code, partenariat avec des auto-écoles sociales, …) au prêt de véhicules (vélo, scooter, voiture), en passant par l’organisation de navettes de transport financées par les collectivités pour répondre à des besoins de déplacement récurrents des jeunes.

Afin d’augmenter le taux de réussite à l’examen du permis des jeunes que les Missions Locales accompagnent et limiter les abandons de parcours, six Missions Locales sont entrées dans une expérimentation sur l’usage d’un simulateur d’apprentissage de la conduite pour des jeunes inscrits en auto-école et préparant l’épreuve du permis B. Cet outil vient en complément des heures de conduite programmées en auto-école pour consolider les apprentissages.

Cette expérimentation est cofinancée jusqu’en mai 2019 par la Délégation à la sécurité routière et s’inscrit dans la mesure 1 du plan issu du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018.

Les Missions Locales ont souhaité compléter leur boîte à outil d’un tel logiciel de simulation pour :

  • les jeunes : un entrainement à la conduite plus soutenue et l’acquisition de compétences psychosociales transférables dans sa vie de tous les jours (analyser une situation, prendre une décision, expliquer ses choix, …) renforçant l’obtention du permis.
  • les auto-écoles : une présence accrue des jeunes aux différents temps qu’elles proposent, et une augmentation du taux de réussite aux permis.
  • les financeurs publics : une optimisation des aides mises à disposition affectées au soutien des jeunes dans leur accès à la mobilité.

Les Missions Locales volontaires :
- Mission Locale de Châtillon-sur-Seine et Mission Locale d'Autun (Bourgogne-Franche Comté)
- Mission Locale de Lorient (Bretagne)
- Mission Locale de Chartres (Centre Val-de-Loire)
- Mission Locale de Roubaix (Hauts de France)
- Mission Locale de Saint-Benoit (La Réunion)
- Mission Locale de Béziers (Occitanie)

Un comité de pilotage assure le suivi de a été adossé à cette expérimentation, réunissant la Délégation interministérielle à la sécurité routière, l’UNML, en présence également du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et Régions de France.

Il aura vocation à suivre les indicateurs de réalisation et de performance avant d’envisager un essaimage en 2019 pour les Missions Locales et leurs auto-écoles partenaires qui le souhaiteront.

Photo : réunion de lancement de l’expérimentation organisée par l’UNML en présence des Missions Locales volontaires le 25 octobre 2018.