Instruction relative à la mise en œuvre du parcours d’intégration par l’acquisition de la langue (PIAL) par les Missions Locales

Représentation du réseau |

L'instruction relative à la mise en oeuvre du parcours d’intégration par l’acquisition de la langue (PIAL) par les Missions Locales en faveur des jeunes étrangers a été signée le 8 octobre 2018 par la déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle et le directeur général des étrangers en France. Le PIAL est une phase spécifique du PACEA.

L'instruction, en ligne dans l'espace documentaire du site de l'UNML, est accompagnée de deux annexes :

  • annexe n°1 : Guide relatif à la mise en œuvre du parcours d’intégration par l’acquisition de la langue (PIAL)
  • annexe n°2 : Répartition régionale des crédits PIAL.

Le PIAL est une phase spécifique du PACEA, réservée aux jeunes étrangers extra-européens qui ne disposent pas du niveau minimal de maitrise du français leur permettant d’entrée dans les dispositifs de droit commun d’insertion sociale et professionnelle et à fortiori d’accéder au marché du travail.

Le PIAL permet de mobiliser à leur attention :

  • la mobilisation de l’ensemble de l’offre de service de la Mission Locale et de ses partenaires, en fonction des besoins et du projet d’intégration du bénéficiaire,
  • une formation linguistique, permettant au bénéficiaire d’atteindre le niveau nécessaire pour intégrer dans de bonnes conditions un dispositif de droit commun,
  • une allocation d’un montant de 1454,46 euros[1] (correspondant à trois fois le plafond mensuel de l’allocation PACEA, d’un montant de 484,82 euros) versée selon les règles du PACEA[2]. Pour ce faire, l’enveloppe d’allocation PACEA sera abondée d’un montant permettant de financer strictement l’allocation attachée au nombre de PIAL prévu annuellement (3 000 pour 2018). Cet abondement est non fongible.