Semaine nationale des Missions Locales 2017 : un bilan encourageant pour cette 2e édition

Représentation du réseau |

La deuxième édition de la Semaine nationale des Missions Locales (9 au 17 mars 2017) a mis à l’honneur la richesse du partenariat des Missions Locales avec le monde économique. Si la mobilisation est inférieure à celle de 2016 (de 59% en 2016 à 50% des ML en 2017), le bilan global est encourageant : le nombre d’événements reste stable, les types de formats choisis variés (même s’il y a une surreprésentation des salons de type job dating) et la couverture medias plus qualitative. Des points de vigilance sont à soulever pour que la Semaine nationale des Missions Locales s’installe véritablement dans le paysage événementiel et médiatique des années à venir.

Moins de structures participantes, nombre d’événements équivalent

En 2017, 224 Missions Locales se sont mobilisées avec l’organisation d’au moins un évènement dans la semaine (271 en 2016). 10 ARML ont organisé un événement en 2017 (chiffre identique à celui de 2016, alors que le nombre d’associations régionales a diminué avec la réforme territoriale).

Les Missions Locales se sont donc mobilisées à 50% en 2017 vs 59% en 2016 (en rapportant au nombre de structures total pour chaque année).

La mobilisation n’est pas homogène sur tout le territoire : quand une région se mobilise quasiment à 100%, d’autres ne comptent que le tiers des structures.

469 événements ont été organisés en 2017, 474 en 2016.

En 2017, les structures participantes ont donc organisé plus d’événements. 35% des structures ont profité de la Semaine pour organiser deux événements et 30% trois événements ou plus. Certaines Missions Locales se sont fortement mobilisées avec plus de 10 événements (ex : coup de chapeau à la Mission Locale du Haut Vaucluse à Valréas, avec 12 événements).

Les formats des événements restent variés. En 2017, le pourcentage des forums a plus que doublé (forum emploi, etc), alors que le nombre de points presse a chuté.

Une couverture médias nationale de qualité

Lire l'analyse des retombées presse
A lire également :" #MissionsLocales2017 Revue de presse des médias nationaux"

Points de vigilance pour les années à venir

Il est entendu que la première édition de la Semaine nationale des ML en 2016 avait rencontré un succès. La deuxième édition accuse une baisse de la participation. Même s’il est probable que la première édition bénéficiait de l’attrait de la nouveauté, il est maintenant primordial de continuer à mobiliser fortement les structures pour les années à venir afin de garantir l’installation de la Semaine nationale des ML dans le paysage événementiel et médiatique.

Une des clés est de comprendre pourquoi certaines Missions Locales ne se mobilisent pas ou plus (influence de la thématique ou réorganisation de régions par exemple). Il serait aussi intéressant de regarder pourquoi certaines régions se mobilisent fortement, afin d’identifier les conditions de cette réussite, pour les partager au sein du réseau.

On peut déjà relever que les régions ayant bénéficié d’un portage politique important de l’ARML se sont fortement mobilisées. On peut aussi émettre l’hypothèse que les ML convaincues par la Semaine accentuent leur participation d’une année sur l’autre (alors qu’elles auraient pu organiser le même nombre d’événements que l’année précédente).

La conviction est – sans surprise - le premier moteur de la participation. Il s’agira alors de retravailler le contenu et la façon de s’adresser aux structures non mobilisées.

Trois enquêtes seront lancées prochainement

  • La première auprès des structures participantes pour améliorer l'appui de l'UNML au réseau pour les Semaines nationales à venir.
  • La deuxième auprès des structures ayant participé en 2016 mais pas en 2017.
  • La troisième auprès des structures non participantes, pour identifier les freins à leur participation.

Rappel des objectifs de la Semaine nationale des Missions Locales

A noter le contexte particulier cette année de la période pré-électorale.

  • Informer sur les enjeux des actions des Missions Locales dans l’accompagnement des jeunes vers l’autonomie et l’emploi en partenariat avec les entreprises
  • Donner au réseau des Missions Locales, à ses acteurs et à ses actions avec le monde économique, une plus grande visibilité ; montrer la vitalité et l’efficience du réseau
  • Valoriser la variété et la richesse des actions menées par le réseau avec le monde économique,
  • Mettre en valeur l’ancrage territorial et le maillage des Missions Locales sur l’ensemble du territoire.
  • Lutter contre les clichés sur les jeunes.

Ces objectifs ont été à nouveau atteints cette année avec des structures organisant des événements qui ont permis de mettre en valeur, notamment par la couverture médias :

  • la Mission Locale comme acteur majeur des politiques de jeunesse et d’emploi dans son territoire,
  • le partenariat avec le monde économique, comme condition de la réussite des projets d’accès des jeunes à l’emploi
  • l’approche globale dans l’accompagnement des jeunes : emploi, formation, alternance, projet professionnel, santé, logement, citoyenneté, entrepreneuriat, mobilité internationale, mixité, …
  • la participation des jeunes dans la conception et l’animation des actions de la Mission Locale,
  • la spécificité territoriale de l’action menée.