Disparition de François Chérèque : l’UNML salue l’acteur de l’universalité du Service Civique

Représentation du réseau |

C’est avec émotion et tristesse que l’UNML a appris hier, lundi 2 janvier 2017 la disparation de François Chérèque qui a été président de l’Agence du Service Civique depuis janvier 2014 et nommé Haut commissaire à l’engagement civique en avril 2016.

François Chérèque connaissait bien les Missions Locales et il a contribué au développement du Service Civique dans le réseau en soutenant l’action et les projets de l’UNML, notamment avec la diversification des missions de Service Civique à l’international.

Il a permis de jeter les bases de l’universalisation du Service Civique, avec un rapport « Liberté, égalité, citoyenneté : un Service Civique pour tous » remis le 11 juillet 2014 à Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.

Plusieurs propositions contenues dans ce rapport avaient été saluées par l’UNML : l’élargissement de l’assiette de financement du service civique pour son universalisation, la réaffirmation du principe d’universalité du Service Civique en tant qu’étape de vie, la reconnaissance de l’expérience acquise par les jeunes volontaires, la déclinaison de la gouvernance nationale (comité stratégique) au niveau territorial.

Photo : François Chérèque participant au débat sur la sécurisation des parcours d'insertion des jeunes, avec Geoffrey Cornu et Amadeus Le Chevalier, jeunes du collectif "Arrêtez de nous mettre dans vos cases !", Jean-Patrick Gille, président de l'UNML et Antoine Dulin, CESE (assemblée générale de l’UNML, Vaulx-en -Velin, 9 juillet 2015.)