AG de l'UNML : lire les 4 motions adoptées

Représentation du réseau |

L'Assemblée générale de l'UNML a réuni plus de 200 participants à Bordeaux le 11 décembre 2017, en amont des Rencontres nationales des Missions Locales. Quatre résolutions ont été adoptées, à lire ici.

  • En tribune, de gauche à droite : Serge Kroichvili, délégué général de l'UNML ; Stéphane Valli, président de la Mission Locale Faucigny Mont-Blanc, trésorier, membre du bureau de l'UNML ; Claude Fournet, Président de l'ARDML PACA, vice-président de l'UNML ; Jean-Patrick Gille, président de l'UNML ; Arnaud Collignon, président de l'ARML Nouvelle-Aquitaine, membre du bureau de l'UNML ; Yohan David, président délégué de la Mission Locale de Bordeaux, administrateur de l'UNML ; Marylène Fiard, présidente d'Amilaura, vice-présidente de l'UNML.

LES QUATRE MOTIONS

Lire les 4 motions dans leur intégralité

Co-construire avec les jeunes une stratégie du numérique du réseau des Missions Locales

Cette stratégie nationale doit être un tremplin vers l’innovation pour penser l’accompagnement et la place des jeunes dans les parcours, avec un projet global qui donnera du sens et de la cohérence à l’ensemble des actions avec les jeunes et les partenaires. Elle doit favoriser le développement des compétences et les investissements (équipements et applicatifs), et doit être mise en œuvre en partant des initiatives et projets déjà engagés localement et régionalement, qui s’inscrivent dans ce projet national du réseau des Missions Locales.

Finaliser un cadre de référence commun aux Mission Locales

Le réseau est attaché à l’existence d’un cadre de référence commun, afin de décliner les principes d’organisation et d’actions définissant la spécificité des Missions Locales. Ce cadre de référence pourra avoir la forme d’un référentiel sur la gouvernance associative, le projet partenarial et l’offre de service aux jeunes, au monde économique et aux territoires. Il sera finalisé en associant les acteurs du réseau dans le cadre d’une démarche accompagnée de réflexion et de production. Cette démarche sera formalisée lors d’un séminaire en mars 2018 et validée lors de la prochaine Assemblée générale.

Organiser rapidement les conférences des financeurs dans les territoires pour sécuriser les ressources des Missions Locales

Les principaux financeurs des Missions Locales sont alertés sur la fragilisation de leurs financements qui risque de remettre en cause leur mission de service public pour garantir l’équité de tous les jeunes au droit à l’accompagnement. Les membres de l‘Assemblée générale demandent que les conférences des financeurs soient organisées par l’Etat dans toutes les régions avec la participation des Régions, Départements, des communautés de communes et des communes, pour garantir la cohérence des financements des Missions Locales et des Associations Régionales de Missions Locales.

Ouvrir des négociations dans la branche des Missions locales autour des CDD-CDI d’opération

Des négociations seront ouvertes avec les partenaires sociaux de la branche sur le contrat à durée déterminée et le contrat à dure indéterminée d’opération, afin de répondre aux préoccupations des employeurs du réseau. Elles pourraient aboutir à un accord de branche prévoyant un cadre juridique plus sécurisé dans le recrutement des salariés, permettant aux structures d’assurer leurs missions de service public de l’accompagnement des jeunes vers l’emploi et l’autonomie. Ces évolutions pourront être assorties de garanties pour la sécurisation des parcours des salariés.