Modèle économique et financier des Missions Locales : mission et enquête de l’IGAS

Représentation du réseau |

Alors que les dispositifs publics pour favoriser l’accès des jeunes à l’autonomie et à l’emploi connaissent une évolution législative importante, l’UNML est intervenue à de nombreuses reprises pour alerter le gouvernement sur la baisse des moyens financiers des Missions Locales, avec la conjonction des baisses des subventions de l’Etat, de Régions, de départements et de collectivités locales.

Ainsi, Jean-Patrick GILLE, président de l’UNML et député d’Indre et Loire, a alerté le Premier ministre ( lire la lettre ), la Ministre du travail de l’emploi et la Déléguée générale de la DGEFP au cours du mois de mai 2016, sur les conséquences de ces diminutions budgétaires qui impactent fortement les Missions Locales.

Une rencontre de Jean-Patrick GILLE avec les collaborateurs du Premier ministre est prévue sur la proposition de ce dernier.

Lors de ces rencontres, l’UNML a demandé l’augmentation dés 2016, du budget des Missions Locales et que soient sécurisés leurs financements structurels en 2017, notamment lors de la mise en place du Parcours d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie et de la généralisation de la Garantie jeunes.

L’UNML a également rencontré les membres de la mission de l’IGAS chargés d’analyser le modèle économique des Missions Locales ( lire la lettre de mission ) pour lui soumettre ces propositions. L’objectif de cette mission sur laquelle l’UNML a été sollicitée, devra en effet, évaluer le « coût réel des Missions Locales » et prévoir l’ajustement des crédits avant la préparation du projet de loi de finances 2017.

L’IGAS rencontre actuellement les présidents, directeurs et IRP (institutions représentatives du personnel) de six Missions Locales, leurs partenaires locaux et régionaux, ainsi que des jeunes accompagnés.

Une enquête dématérialisée va être adressée par l’IGAS aux présidents et directeurs des Missions Locales sous peu, pour appréhender les causes de leurs difficultés financières, leur participation au déploiement de la Garantie jeunes et les conséquences induites, les difficultés liées à la gestion des ressources humaines et au climat social.

L’UNML propose aux présidents et directeurs des Missions Locales de répondre massivement à cette enquête qui sera déterminante pour l’analyse des membres de l’IGAS et pour l’élaboration de leurs propositions sur le modèle économique et financier des Missions Locales.

Les réponses seront demandées dans un délai contraint, le premier rapport devant être remis fin juillet à Mme la Ministre du travail et de l'emploi.

L’UNML sera attentive aux données sur l’activité et les budgets des Missions Locales qui seront communiquées à la mission de l’IGAS par l’Etat et lui proposera également des axes d’évolution du financement structurel du réseau.