+43% de jeunes en Service Civique (bilan 2015 des Missions Locales)

Représentation du réseau |

L’année 2015 a été marquée par l’annonce du Président de la République de l’universalisation du Service Civique. L’enjeu est désormais que chaque jeune qui le souhaite puisse effectuer un engagement de Service Civique. Ainsi en 2015, ce sont plus de 33000 jeunes qui ont mené une mission au service de l’intérêt général.

Télécharger le rapport d'activité 2015 du Service Civique en Mission Locale

chiffres nationaux de référence en lien avec nos statistiques (niveaux, âge, etc.).

En tant que premier réseau associatif d’accueil, d’information et d’orientation des jeunes, les Missions Locales ont été fortement sollicitées.

37 843 jeunes volontaires ont signé un contrat au niveau national en 2015 dont 5000 jeunes orientés par les Missions Locales.

  • 1625 contrats d’engagement signés en 2015 sur l’agrément collectif national porté par l’UNML pour le compte du réseau soit une augmentation de 43%
  • 75% des volontaires sont titulaires d’un diplôme de niveau bac ou infra (61% des volontaires au niveau national)
  • 87% des volontaires vont au terme de leur mission

Le réseau des Missions locales contribue ainsi grandement à rapprocher les souhaits d‘engagements des jeunes - notamment ceux qui en sont à priori les plus éloignés - des projets d’accueil des structures.

Dates clés du Service Civique en 2015

  • 5 février : annonce de l’universalisation du Service Civique par le Président de la République
  • 1er juin : entrée en vigueur de l’universalisation
  • 2 Juin : rencontre entre François Chérèque, président de l’agence du Service civique et Jean-Patrick Gille, président de l’UNML
  • 24 septembre : rassemblement des Associations Régionales des Missions Locales autour du Service Civique
  • 18 novembre : signature des 26 premières conventions reconnaissant aux Missions Locales un rôle de plateforme du Service Civique sur leur territoire

Pour faire perdurer cette dynamique en 2016, l’UNML souhaite structurer son action autour de 4 axes :

  • l’évolution de son agrément national (révision des missions-types, illustration des missions, intégration de la dimension internationale du Service civique, augmentation du nombre de postes alloués,…)
  • la construction d’un partenariat avec France Volontaires pour développer les opportunités d’engagements à l’international
  • l'impulsion d’une réflexion sur le Service Civique en milieu rural en lien avec les ministères et acteurs associatifs concernés
  • la mise en place d’une démarche d’autoévaluation de la qualité du Service civique en Mission Locale