Vers l’universalisation du Service Civique : le réseau des Missions Locales s’engage depuis plus de 5 ans

Représentation du réseau |

Depuis la création du Service Civique en 2010, le réseau des Missions Locales est progressivement devenu le 3ème plus grand réseau associatif d’accueil de jeunes volontaires. En 2010, ce sont 180 volontaires qui ont été accueillis au sein des Missions Locales, plus de 1 000 en 2013 et plus de 1 600 en 2015. En plus d’accueillir des volontaires, le réseau des Missions Locales oriente et accompagne tous les jeunes vers le Service Civique. Ainsi, un quart des volontaires recrutés par l’association Unis-Cités est orienté par une Mission Locale.

L’UNML a soutenu la mobilisation du réseau des Missions Locales, formalisée dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec l’Agence du Service Civique dès 2010. L’UNML porte l’agrément national pour les Missions Locales. A noter que cet engagement fort s’est maintenu depuis le début sans moyen dédié.

Ce sont près de 3 400 jeunes qui ont été accueillis en Service Civique par le réseau des Missions Locales depuis 2010.

L’action volontariste du réseau des Missions Locales s’inscrit dans une démarche de qualité des missions proposées aux jeunes volontaires pour développer l’accessibilité au Service Civique de tous les jeunes avec des engagements forts formalisés dans le cadre d’une charte nationale.

Les Missions Locales sont à la fois les structures d’accueil des jeunes dans le cadre d’une des 24 missions de volontariat proposées dans l’agrément national et les acteurs du développement des missions en partenariat avec d’autres structures. Près de 2/3 des jeunes en Service Civique dans le cadre de l’agrément national porté par l’UNML sont en effet accueillis au sein de collectivités locales ou d’associations partenaires.

L’action du réseau contribue ainsi à promouvoir la participation et l’engagement des jeunes vers d’autres jeunes ou en direction du public, dans des domaines très diversifiés comme la solidarité, la santé, l’éducation pour tous, les sports, la mémoire et la culture.

Une attention particulière est portée sur l’accessibilité et la mixité sociale du Service Civique, sur le tutorat des volontaires et sur leur accompagnement au projet d’avenir.

1er service public national d’accompagnement des jeunes vers l’emploi et l’autonomie, l’action du réseau contribue à inscrire le Service Civique comme une étape de parcours y compris pour les jeunes qui en sont les plus éloignés. Ainsi, 72% des volontaires accueillis au sein des Missions locales ont un niveau BAC ou infra (contre 56% au niveau national).

Preuve de la qualité du tutorat dispensé en Mission Locale, 87,5% des volontaires vont au terme de leur mission. Cette proportion particulièrement élevée est en augmentation constante depuis 3 ans.

Membre du comité stratégique de l’agence du Service Civique et de la plateforme interassociative, l’UNML milite pour le maintien de l’esprit du service, pour sa qualité et son accessibilité à tous les jeunes qui le souhaitent.

Au moment où l’universalisation du Service Civique est annoncée, l’UNML propose une évolution importante du partenariat entre l’Agence du Service Civique et le réseau des Missions Locales.

Une évolution autour de trois axes forts

  • Le nombre de jeunes accompagnés dans le cadre de l’agrément national porté par l’UNML va fortement augmenter, tout en maintenant le niveau de qualité des missions de volontariat proposées,
  • Acteurs centraux des politiques d’insertion des jeunes, les Missions Locales vont contribuer à la mobilisation des structures d’accueil dans les territoires, grâce à leur bonne connaissance des partenaires concernés,
  • Les Missions Locales vont contribuer également à rapprocher les projets d’engagement des jeunes avec les missions qui leur sont proposées.

Le réseau des Missions Locales répond donc présent à ce rendez-vous fixé par le Président de la République parce que le Service Civique a fait ses preuves auprès des jeunes : il correspond à leurs attentes en termes de place dans la société, d’engagement citoyen et de construction de leur projet d’avenir.