CEP : l'UNML est intervenue à la journée d'étude du CNAM

Représentation du réseau |

Mise en oeuvre du Conseil en évolution professionnelle (CEP), formation, enjeux pour le réseau des Missions Locales : l’UNML a représenté le réseau des Missions Locales lors d’une journée d’étude organisée par le CNAM sur le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) le 17 novembre. L'UNML met également en ligne le guide «Repères du Conseil en évolution professionnelle» édité par l'Etat et fruit de la réflexion du groupe de travail quadripartite associant les cinq réseaux opérateurs du CEP.

Invité à une table ronde consacrée à la mise en œuvre du Conseil en évolution professionnelle par les opérateurs, Serge Kroichvili, Délégué général de l’UNML, a rappelé les principes qui fondent l’activité des Missions Locales et qui rejoignent ceux de la loi du 5 mars 2014 :

  • le libre choix des jeunes face à l’ensemble des possibilités qui s’offrent à eux ;
  • un parcours qui s’appuie sur la désignation d’un référent unique ;
  • une approche globale de la situation des jeunes ;
  • une action qui vise l’accès à l’autonomie et à la citoyenneté des jeunes ;
  • une offre de services renforcée par les partenariats locaux au service des parcours des jeunes.

Pour autant, le CEP crée une rupture dans les pratiques actuelles de l’orientation et de l’accompagnement, avec un renforcement du « tenir conseil » et de la sortie de la prescription.

Ce moment a également été l’occasion de rappeler les travaux portés par la branche professionnelle pour définir les besoins de professionnalisation, en partant des compétences existantes, celles à adapter et les nouvelles à acquérir. Et de faire également mention des rencontres nationales organisées par l'UNML avec les Unions ou Associations régionales - qui ont abouti à la création d'outils dédiés au réseau - et de la participation de l'UNML à des temps forts portés par les ARML.

L'UNML n’a pas manqué d’indiquer que les travaux autour du CEP ont été réalisés en lien avec ceux sur la réécriture de l’offre d’accompagnement des Missions Locales dans le cadre de leur Convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) avec l’Etat.

Les deux évolutions principales apportées par le CEP dans le réseau des Missions Locales reposent d’une part, sur le renforcement du rôle du jeune comme acteur de son parcours, et d’autre part, sur la formalisation des compétences d’ingénierie financière de la formation, développées par les équipes au travers du portage par les Missions Locales de la mise en œuvre des Emplois d’Avenir.

L'UNML est également revenue sur les enjeux à relever par les Missions Locales :

  • Intégrer le CEP comme une démarche inscrite dans une offre de service existante ;
  • S’organiser sur un territoire pour que les outils d’information soient appropriés ;
  • Faire en sorte que les acteurs aient des rôles cohérents et complémentaires ;
  • Mesurer l’impact de la mise en oeuvre du CEP sur l'activité des Missions Locales, qui sont parfois le seul acteur présent dans certains territoires.

Cette rencontre s’est poursuivie par trois ateliers sur les thèmes du maillage territorial, des gestes professionnels et des outils. Catherine Beauvois, secrétaire générale du CNEFOP, a conclu cette journée en rappelant que la création du CEP est une continuité logique de la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie. Elle a également précisé que pour être identifié "opérateur du CEP", il faut être en capacité de mener les trois niveaux définis par le cahier des charges. D’autres acteurs peuvent intervenir au niveau 1 (accueil information), organisé dans le cadre du Service public régional de l’orientation. Ils viendront alors renforcer le maillage territorial.

Afin de faciliter le déploiement de cette nouvelle offre de service, les réflexions d’un groupe de travail quadripartite, associant les 5 réseaux en responsabilité du CEP, ont permis la rédaction d’un guide intitulé « Repères du Conseil en Evolution Professionnelle ». A télécharger ici