Jeunes issus de l’enseignement supérieur : un protocole en préparation

Représentation du réseau |

L’UNML a été à l’initiative d’une réflexion avec la DGEFP, le CNML, l’APEC et Pôle emploi sur les conditions du partenariat entre les différents acteurs du service public de l’emploi et les établissements universitaires pour proposer aux jeunes sortis de l’enseignement supérieur, un accompagnement personnalisé de leur insertion professionnelle, quel que soit leur niveau de qualification.

Cette réflexion entre les partenaires du SPE, fait suite à l’intervention de Michel Sapin à l’AG de l’UNML du 4 juillet dernier et elle s’inscrit dans le cadre des travaux du Comité interministériel de la jeunesse réuni le 21 février 2013, qui propose que la coopération entre l’université et le SPE se développe, afin de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes à la sortie de l’enseignement supérieur par une meilleure connaissance du marché du travail et des techniques de recherche d’emploi.

Un groupe animé par le Ministère de l’enseignement supérieur et par le Ministère de l’emploi et regroupant les acteurs du SPE (UNML, APEC, Pôle emploi, CNML) a finalisé un protocole de coopération que le Conseil d’Administration de l’UNML a voté lors de sa dernière séance.

Les objectifs de ce protocole consistent « à s’assurer que chaque jeune sorti de l’enseignement supérieur – quel que soit son niveau de diplôme – puisse bénéficier d’un accompagnement vers une insertion professionnelle adaptée à ses besoins et avoir accès pour cela à une offre de services lisible sur chaque territoire. Cette initiative s’inscrit ainsi, dans la démarche européenne de garantie pour la jeunesse ».

L’UNML a contribué à la définition des objectifs pour le réseau de Missions Locales :

  • se rapprocher des établissements d’enseignement supérieur de leur territoire, pour mieux les informer sur l’offre de services des Missions Locales, et proposer un accompagnement et des solutions pour les jeunes en risque de décrochage ou ayant déjà quitté les études supérieures avant l’obtention de leur diplôme et faire connaître leur offre de services, en particulier auprès des jeunes inscrits en premier cycle,
  • Accompagner les jeunes de moins de 26 ans sortis de l’enseignement supérieur dont l’insertion professionnelle pose également des difficultés d’ordre social, soit directement, soit en coordination avec Pôle emploi dans le cadre du partenariat renforcé.

Une séance de signature officielle de ce protocole de coopération est prévue le 4 février prochain.

Les travaux de ce groupe doivent également définir dans le cadre de l’utilisation d’un reliquat de crédits du FSE, une offre de services mieux structurée pour répondre aux besoins d’accompagnement des jeunes sortis de l’enseignement supérieur. Ce financement complémentaire du FSE doit permettre de renforcer les actions existantes auprès des jeunes issus de l’enseignement supérieur, avec une contrepartie de fonds publics.

Une rencontre prévue le 21 janvier prochain à laquelle participera l’UNML, examinera le contenu de l’appel à projets que nous vous communiquerons dés qu’il sera établi.