Emplois d’avenir : une étude Institut Bertrand Schwartz/UNML

Représentation du réseau |

L’Institut Bertrand Schwartz et l’UNML lancent une étude sur la mise en œuvre des Emplois d’avenir à laquelle les Missions Locales seront prochainement invitées à participer. Présentation générale et objectif.

L’objectif de cette étude portée par l’Institut Bertrand Schwartz et l’UNML est d’élaborer une réflexion commune sur le dispositif des emplois d’avenir, ses modalités de mise en œuvre, ses premiers résultats et de dégager les éléments pertinents pour une amélioration du dispositif et des modalités de construction des politiques publiques en direction des jeunes.

La démarche de recherche-action, collective et participative, qui est celle de l’Institut Bertrand Schwartz, implique de donner une large place à l’écoute des acteurs (entretiens semi-directifs individuels et collectifs) et à la souplesse (adaptation de la méthode en cas de besoin). Un comité de pilotage national est chargé du suivi de l’étude, appuyé par le comité scientifique et pédagogique (CSP) de l’Institut.

L’étude comporte trois volets qui seront menés de façon concomitante entre octobre 2013 et juin 2014. La synthèse est prévue pour septembre 2014.

  1. Connaitre la réalité des emplois d’avenir telle que les jeunes la vivent (enquête par questionnaire).
  2. Comprendre comment les acteurs concernés mettent en œuvre ces emplois d’avenir (étude par entretiens).
  3. Proposer une démarche participative permettant aux jeunes, en s’appuyant sur leurs vécus et à partir du dispositif des emplois d’avenir, de formuler des propositions et des préconisations pour la mise en œuvre de futures politiques d’insertion sociale et professionnelle.

Connaitre la réalité des emplois d’avenir telle que les jeunes la vivent

Ce premier volet de l’étude est coordonné par l’ARDML de la région PACA, en lien avec le Délégué général de l’UNML et la responsable de l’Institut Bertrand Schwartz. L’objectif est de s’appuyer sur l’exemple des emplois d’avenir pour recueillir :

  • le point de vue des jeunes accompagnés par les Missions Locales sur leur place dans notre société,
  • leurs attentes sur les politiques publiques les concernant, notamment sur les emplois d’avenir,
  • leur avis sur ces politiques.

La méthode utilisée est celle du questionnaire en ligne. Elle s’appuie sur une enquête exploratoire qualitative menée auprès de jeunes et de professionnels de Missions Locales.

L’ensemble des Missions Locales seront invitées, sur la base du volontariat, à soutenir cette étude en assurant un rôle de relai d’information auprès des jeunes et en mettant à disposition les ordinateurs où les jeunes pourront compléter l’enquête en ligne.

Comprendre comment les acteurs concernés mettent en œuvre les emplois d’avenir

Ce deuxième volet de l’étude est coordonné par une consultante, en lien avec la responsable de l’Institut Bertrand Schwartz et avec le Comité scientifique et pédagogique de l’Institut. Il Elle s’appuiera sur un travail documentaire et sur des entretiens dans huit missions locales. Ces dernières seront sélectionnées de façon à illustrer la diversité des territoires (caractéristiques socio-économiques et démographiques différentes, en particulier). Les entretiens, individuels et collectifs, seront réalisés auprès des élus, directeurs, conseillers de la ML, employeurs, représentants de l’Etat et jeunes.

Rechercher des pratiques associant les jeunes à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques d’insertion : le cas des emplois d’avenir

Ce troisième volet est coordonné par un sociologue, en collaboration avec la Mission Locale du Pays Salonnais. Il s’inscrit dans la continuité de la recherche-action collective « agir pour et avec les jeunes sur le territoire » portée par l’Institut Bertrand Schwartz, et consistera à mettre en place une démarche participative pour associer les jeunes à l’évaluation des emplois d’avenir. Celle-ci s’appuiera sur le vécu des jeunes et à partir du dispositif des emplois d’avenir, et visera à permettre aux jeunes de formuler des propositions et des préconisations pour la mise en œuvre de futures politiques d’insertion sociale et professionnelle.

Pour ce faire, des collectifs seront constitués dans au moins six territoires. Ils auront pour objet d’aller recueillir la parole de leurs pairs et de mener des auditions avec des acteurs de politiques publiques (élus, agents de collectivité et de l’Etat, professionnels de jeunesse, etc.).

Pour l’ensemble de l’étude, et en particulier les volets 2 et 3, l’Institut Bertrand Schwartz assurera, dans le cadre du comité de pilotage la mise en débat et la remontée de ces propositions d’amélioration.

Des financements sont actuellement recherchés auprès des financements auprès de la Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative (DJEPVA), l’UNML assurant une partie du financement de ces travaux de recherche action.