Emmanuelle Wargon/DGEFP à l'AG de l'UNML : "Le réseau des Missions Locales est en première ligne pour l’emploi des jeunes"

Représentation du réseau |

L’AG de l’UNML a réuni plus de 200 participants le 25 septembre 2014, à Paris, principalement des élus Présidents ou administrateurs des Missions Locales ou ARML, accompagnés pour certains de leur directeur. Emmanuelle Wargon, déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), invitée par le Président de l’UNML, s’est exprimée suite à la lecture de la motion : « Les Missions Locales : service public d’insertion des jeunes, ancré dans les territoires avec les partenaires, engagé dans les politiques de jeunesse, avec et pour les jeunes ». Jean-Patrick Gille a été réélu à l'unanimité Président de l'UNML.

La motion adoptée à l’unanimité (synthèse)

"La réussite de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes requiert une meilleure reconnaissance par l’Etat de l’efficacité de l’action des Missions Locales et le renforcement durable de leur financement pour « construire ensemble une place pour et avec tous les jeunes ».
Lire la motion dans son intégralité

L’UNML appelle l’Etat à renforcer les crédits de fonctionnement des Missions Locales à hauteur de 200 millions dans le cadre des conventions pluriannuelles d’objectifs et à sécuriser leur financement au titre de l’initiative européenne de la jeunesse (IEJ).

L’UNML demande également à l’Etat d’accompagner financièrement le déploiement des actions de formation des salariés des Missions Locales, pour mettre en œuvre les dispositifs publics d’accompagnement des jeunes qui leur sont confiés par l’Etat.

Ces formations concernent la montée en charge de la Garantie jeunes de 10 000 à 50 000 jeunes accompagnés, de la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP), du compte personnel de formation (CPF) et du déploiement d’I-Milo, nouveau système d’information des Missions Locales.

En introduction, Emmanuelle Wargon a rappelé que les Missions Locales, constitue le réseau de référence du Ministère du travail et de l’emploi, pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes.

Concernant l’adaptation des compétences des professionnels du réseau aux évolutions des politiques d’insertion des jeunes, l’Etat devrait s’engager dans des financements à caractère exceptionnel dont le périmètre reste à définir, en fonction de l’étude des besoins que l’UNML proposera.

Dans le cadre du déploiement de la Garantie jeunes, l’Etat assure qu’il recherche la sécurisation du financement des Missions Locales en procédant aux avances financières des fonds FSE, en lieu et place des Missions Locales.

Jean-Patrick Gille a rappelé que les Missions Locales sont les partenaires de l’Etat dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes d’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Leur efficacité s’explique par leur approche globale des publics jeunes et par l’articulation entre la mise en œuvre des politiques publiques et la connaissance fine des territoires.

Jean-Patrick Gille a souligné les relations de confiance entre la DGEFP et l’UNML lors de l’élaboration et du suivi des politiques d’insertion qui favorisent le service rendu aux jeunes.

La prise en compte de l’engagement et de la participation des jeunes dans les politiques d’insertion a également fait l’objet d’une motion adoptée à l’unanimité. Emmanuelle Wargon a insisté sur la nécessité d’associer les jeunes à l’évaluation de l’expérimentation de la Garantie jeunes.

Jean-Patrick GILLE a été réélu à l’unanimité Président de l’Union Nationale des Missions Locales.