Conseil en évolution professionnelle : état des travaux en cours au sein du réseau des Missions Locales

Représentation du réseau |

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) a pour ambition de favoriser l’évolution et la sécurisation du parcours professionnel des actifs, en lien avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires. L'UNML revient sur l'état d'avancement du CEP pour le réseau des Missions Locales et sur les travaux que l'UNML mène dans ce cadre.

Retour sur le sommaire du dossier spécial

Le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le conseil en évolution professionnelle facilite l’élaboration et la concrétisation des projets personnels d’évolution professionnelle des actifs qui en expriment le besoin et contribue à accroitre leurs aptitudes, compétences et qualifications professionnelles.

Il est accessible à tout actif, quel que soit son statut - personnes en recherche d’emploi ou d’insertion, inscrites ou non à Pôle emploi*, indemnisées ou non ; salariés du secteur privé ou du secteur public ; indépendants ; bénévoles de structures associatives - dès lors qu’ils sont actifs.

Le CEP est mis en œuvre par les réseaux d'organismes mentionnés à l'article L. 6111-6 du code du travail en raison de leur couverture du territoire national et de leurs missions en matière de conseil et d'accompagnement. Constituant un « noyau dur » de cinq opérateurs « CEP », ces réseaux d'organismes sont : Pôle emploi, les Cap emploi, l'Association pour l'emploi des cadres (APEC), les Missions Locales et les organismes paritaires agréés au titre du congé individuel de formation.

Le conseil en évolution professionnelle est déployé et mis en œuvre au plus près des bassins de vie et d’emploi dans le cadre du service public régional de l’orientation tout au long de la vie (SPRO). Il est délivré à l’initiative de la personne.

Il présuppose l’existence d’un conseiller référent garant du suivi du service durant tout le processus de transition professionnelle comprenant un appui dans la phase d’élaboration de stratégies d’évolution professionnelle et un appui lors de la mise en œuvre de ces stratégies.

  • Notamment pour prendre en compte les jeunes en situation de décrochage de l’Education nationale

Le Conseil en Evolution Professionnelle intégrera 3 niveaux de service, suite à un accueil individualisé réalisé dans le cadre du service public régional de l’orientation tout au long de la vie (SPRO) :

  • 1er niveau : une information individualisée,
  • 2e niveau : un conseil approfondi personnalisé qui vise à permettre la formalisation d’un projet professionnel,
  • 3e niveau : un accompagnement à la mise en œuvre du projet professionnel

Le contenu du conseil en évolution professionnelle sera défini par un cahier des charges qui sera publié suite à la quadripartite (le MEDEF, les syndicats de salariés, les Régions et l’Etat) avant l'été par voie d’arrêté du ministre. Le conseil en évolution professionnelle est délivré dans le cadre du service public régional de l’orientation.

Les travaux menés par l’UNML

L’UNML participe aux travaux d’un groupe national inter-réseaux (Pôle emploi, Apec, Cap Emploi, Fongecif) sur la mise en place du Conseil en évolution professionnelle animé par la DGEFP, notamment pour amender le cahier des charges proposé à la quadripartite.

Elle a organisé un groupe de travail avec les 8 Associations régionales des Missions locales concernées par l’expérimentation du Service Public Régional d’Orientation dans leur région pour analyser les incidences sur le réseau.

Enfin, suite aux travaux qu’elle mène sur la formation des professionnels du réseau, une réunion a eu lieu début mai 2014, avec les partenaires sociaux de la branche, des présidents et de directeurs de Missions Locales ou d’ARML, dans le cadre de la mise en place du conseil en évolution professionnelle.

Les réflexions en cours laissent entrevoir d’ores et déjà un certain nombre d’enjeux pour le réseau des Missions Locales :

  • l’habilitation des Missions Locales à assurer les 3 niveaux de conseil que prévoit le CEP ;
  • les besoins en formation des salariés des Missions Locales qui développeront les fonctions du conseil en évolution professionnelle,
  • l’impact du premier niveau de conseil si les Missions Locales doivent accueillir toute personne qui se présente, quels que soient son âge et son statut,
  • l’outillage technique des Missions Locales pour dispenser une information sur les perspectives d’emploi et de formation.

Le réseau des Missions Locales et le conseil en évolution professionnelle

C’est en raison de leurs compétences et de leurs expériences que les Missions Locales vont naturellement intégrer les fonctions du conseil en évolution professionnelle qu’elles réalisent déjà en partie, pour quatre raisons.

Les compétences des conseillers des Missions Locales reconnue par la Convention collective nationale des Missions Locales et les Permanences d'accueil, d'information et d'orientation (PAIO), leur permettent déjà d’assurer la fonction du CEP dans le cadre de l’accompagnement socioprofessionnel des jeunes par un référent unique, avec des compétences en matière :
- d’information sur les dispositifs, sur les métiers et sur l’emploi,
- de valorisation des compétences et des expériences des jeunes, en cernant les compétences ou les qualifications à acquérir ou à développer afin de construire un parcours de formation
- d’accompagnement à l’élaboration des projets professionnels réalistes et réalisables,
- de mobilisation des dispositifs et des ressources en matière de formation professionnelle. Les Emplois d'avenir en sont un exemple évident.

Les 450 Missions Locales sont présentes sur l’ensemble du territoire national, métropolitain et ultramarin, avec leurs plus de 6 000 points d’accueil et d’accompagnement des jeunes. Dans certains territoires (rural, quartiers prioritaires et zones de montagne) elles restent le seul service public présent en intervenant auprès des jeunes, voire auprès d’autres publics, dans le cadre de convention avec les collectivités territoriales.

La quasi totalité des Missions Locales est labellisée dans le cadre du Service public d’orientation préexistant, à assurer les fonctions d’accueil, d’information, d’accompagnement et d’orientation auprès des 1,4 million de jeunes, qui les sollicitent chaque année.

Le réseau des Missions Locales a inscrit l’information, l’orientation et l’accompagnement des jeunes dans une démarche de réseau, en lien avec les CIO, Pôle Emploi, Cap emploi. Le partenariat avec l’Apec et les Cap emploi reste à développer.

Les fonctions du conseil en évolution professionnelle peuvent être assurées selon les organisations locales retenues, par les conseillers de niveau 1 (2 678 salariés) ou de niveau 2 (4 118 salariés), les chargés d’accueil (1085 salariés) et les chargés de projet, soit plus de 70% des salariés du réseau.

La branche professionnelle développe une politique de formation continue depuis 10 ans qui permet de développer les compétences des salariés dans le cadre de plans régionaux de formation. En 2013, la politique de formation de la branche a permis de développer plus de 15 000 actions pour 11 800 salariés.

Plus de la moitié des actions (56%) des plans régionaux de formation concernent le développement des compétences des salariés du réseau en matière d’accueil, d’orientation et d’accompagnement du public jeunes, avec des apports conceptuels, techniques et méthodologiques.

Une analyse des besoins en formation complémentaire par la CPNEF devrait aboutir à proposer des orientations nationales dans le cadre des priorités de formation, en lien avec Pôle emploi qui fait partie de la même section paritaire professionnelle au sein d’Uniformation.