Les orientations triennales de la politique de formation de la branche des Missions Locales

Représentation du réseau |

La priorité donnée à la formation professionnelle des salariés par les partenaires sociaux de la branche se traduit par un engagement financier important, largement supérieur aux obligations légales. En 2012, plus de 6 millions d’€ ont été collectés par UNIFORMATION.

Cette même année, ce sont plus 16 000 stagiaires (pour 12 972 salariés de la branche) qui ont bénéficié d’au moins une action de formation, dont 6 624 dans le cadre des programmes régionaux de formation, 720 dans le cadre des actions collectives nationales et 34 dans le cadre d’un CIF.

Sur un an, le nombre d’heure de formation (266 105 heures) a augmenté de moitié (+ 51%). 87 % des structures de la branche (537 sur 618) ont bénéficié d’actions de formation en 2012.

Depuis 2004 et comme l’article 7.1 de la CCN des Missions Locales et des PAIO le stipule, la Commission paritaire nationale emploi / formation (CPNEF) a adopté le principe d’une politique de formation professionnelle des salariés, fondée sur une logique triennale, associée et articulée à l’élaboration des Actions collectives nationales et à celle des Plans de Formation des structures.

La politique de notre branche professionnelle est donc définie pour les années 2014 à 2016. Chaque année, les orientations pourront être éventuellement révisées dans le cadre triennal établi.

La CPNEF souhaite favoriser l’émergence de projets de formation qui s’inscrivent dans la durée et dans le cadre d’une gestion cohérente des parcours professionnels, chaque salarié devant être considéré comme acteur de son projet de formation afin de s’engager sur des parcours qualifiants.

Les publics prioritaires pour l’accès à la formation

La CPNEF souhaite que toutes les catégories de salariés puissent avoir accès à la formation. Cependant, certains salariés ayant plus de difficultés à suivre des formations, la CPNEF détermine les publics prioritaires suivants :

  • salariés ayant un niveau inférieur à IV validé ou une cotation inférieure ou égale à 8,
  • salariés de plus de 45 ans et/ou ayant atteint 20 ans d’ancienneté dans la branche,
  • salariés handicapés,
  • salariés au retour de congé parental,
  • salariés nouvellement embauchés ou affectés sur un nouveau poste.

Dans le cadre de l'observatoire prospectif des métiers et des qualifications (OPMQ), la branche engagera des études concernant ces publics, notamment sur les salariés en « seconde partie de carrière ».

Ces travaux doivent contribuer à mieux définir les objectifs et les contenus des formations qui leur seraient destinées et d’envisager avec eux un « entretien 2ème partie de carrière », afin de mieux les associer dans l’accueil des nouveaux salariés avec la mission de tutorat, et de favoriser leur accès à la formation.

La formation un outil de gestion cohérente des parcours professionnels

Afin de « permettre à chaque salarié de voir sa qualification progresser d’au moins un niveau au cours de sa vie professionnelle », la CPNEF souhaite favoriser les formations s'inscrivant dans un cursus permettant une évolution à l'intérieur de la branche ou dans une autre branche professionnelle.

La branche professionnelle encourage l’élaboration d’actions collectives territoriales (ACT) intégrant des parcours qualifiants éventuellement pluriannuels. La branche professionnelle souhaite favoriser le développement de la formation des salariés occupant les emplois repères « encadrement » dans les domaines de :

  • la conduite des projets de la Mission Locale,
  • l’animation et du développement des ressources humaines
  • la gestion économique et financière des structures,
  • l’animation du partenariat territorial.

Les actions collectives nationales (ACN) et plans de formations, des outils au service de la cohérence du réseau

Les actions collectives nationales spécifiques aux structures adhérentes à la CCN, sont développées pour répondre aux besoins partagés par toutes les structures. Ces actions doivent contribuer à renforcer l'identité et la cohérence du réseau. Les actions collectives nationales organisées par les réseaux ou les partenaires doivent faire l’objet d’une validation préalable par la CPNEF.

Chaque année, chaque structure doit élaborer un plan de formation cohérent. Les structures pourront s’appuyer sur les compétences des services techniques d’UNIFORMATION, et, dans les régions où elles sont volontaires, des structures en charge des actions collectives territoriales (anciennement PRF).

Chaque salarié doit bénéficier d'un accès à une information générale sur la formation et à une information plus adaptée à son profil au moment de l'entretien professionnel annuel.

La CPNEF pose le principe de l’utilisation et du développement des dispositifs comme la VAE, le CIF et le DIF, en y contribuant notamment par des financements complémentaires. Elle sera attentive aux besoins de formation issus de tout nouveau dispositif.

La formation à distance : un outil pour élargir l’accès aux formations

La formation des salariés en groupe et en présence d’un formateur est à privilégier. Toutefois, la formation à distance permet d’élargir l’accès aux formations aux salariés rencontrant des difficultés pour se déplacer (salariés avec charges de famille par exemple…). Ces formations sont également intéressantes dans la mesure où elles font baisser les coûts de déplacements et peuvent en permettre un accès plus facile pour les salariés handicapés.

Des formations alliant des temps de formation en « présentiel » et des formations en ligne pourront être envisagées. Il est entendu que les formations en ligne ne devront pas porter exclusivement sur des « apprentissages, des méthodes ou sur des outils informatiques ».

Les actions collectives territoriales (ACT) et les journées professionnelles

La branche professionnelle détermine chaque année une répartition des fonds disponibles pour chaque région. Pour déterminer les priorités et faire remonter les besoins de formation il est tenu compte de la référence aux domaines de compétences de la CCN. Les instances chargées de l’élaboration des ACT doivent réfléchir à la mise en œuvre de parcours qualifiants pluriannuels.

Les journées professionnelles organisées pour tous les salariés présentent un réel intérêt pour notre branche professionnelle. La CPNEF soutient la démarche et propose le financement de ces journées sous réserve d’imputabilité. L’enveloppe financière accordée sera proposée annuellement par la CPNEF pour les journées professionnelles organisées en région.

Les partenaires sociaux de la branche des Missions locales et PAIO décident d'associer les organisations syndicales représentatives de salariés à l'élaboration et à l'évaluation des ACT au niveau régional.

L’objectif est de maintenir ou de mettre en place, au niveau régional, une instance consultative relative à la formation professionnelle composée de l’Animation Régionale, de la délégation régionale d’UNIFORMATION, de Présidents, de Directeurs et de Représentants d’Organisations Syndicales lorsqu’elles sont présentes régionalement.