Emplois francs : 30 nouvelles agglomérations concernées par l'expérimentation

Représentation du réseau |

Les jeunes de quarante agglomérations auront désormais accès aux emplois francs contre dix jusqu'à présent, annonce le ministère de la Ville dans un communiqué le 23 septembre 2013.

Cette décision fait suite à l'annonce du président de la République le 3 août dernier à Auch (Gers) du passage d'un objectif de 2 000 à 5 000 emplois francs pour 2014.

Lancé en juillet dernier, l'expérimentation institue une prime de 5 000 euros en faveur des entreprises recrutant un jeune de moins de 30 ans en CDI à temps plein résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Le gouvernement table sur 10 000 emplois francs dans les trois ans mais François Lamy, ministre délégué à la Ville, souhaite, en cas de succès du dispositif "aller vers 20 000 emplois francs sur trois ans", comme il l'a indiqué le lundi 23 septembre.

Le dispositif sera désormais testé également dans les ZUS des communes des agglomérations suivantes:

  • Nord-Normandie : les agglomérations de Valenciennes, Lens-Liévin, Calais, Rouen et Cherbourg
  • Grand Est : les agglomérations de Strasbourg, Nancy, Belfort-Montbéliard, Dijon et Troyes
  • Sud Est : les agglomérations de Lyon, Toulon, Montpellier et Clermont-Ferrand
  • Grand Ouest : les agglomérations de Bordeaux, Nantes, La Rochelle, Rennes et du Mans
  • Île-de-France-Centre : les agglomérations de Plaine Commune, du Mont-Valérien, de Plaine centrale du Val de Marne, de Seine-Essonne, d'Evry Centre Essonne, d’Aulnay-Sous-Bois, de Saint-Quentin en Yvelines, de Melun, de Dreux et de Sevran
  • Outre-Mer : l'agglomération de Saint-Denis de la Réunion, Cap Excellence.