#40ansML - Un voyage solidaire (Mission Locale Est)

Du côté des Missions Locales |

Du 21 novembre au 4 décembre 2022, 9 jeunes de la Réunion accompagnés par la Mission Locale Est ont rejoint Paris pour mener différentes actions solidaires en faveur des plus démunis. Retour en témoignage et en images sur ce séjour et sur l’action de la "Brigade pour l’Inclusion Positive".

La présentation de l’action avec Jean Baptiste ALAIN et Jérôme TARBY, coordinateur à la "Brigade pour l’Inclusion Positive" (BIP) et conseiller de la Mission Locale Est.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est la Brigade pour l’Inclusion Positive et ses objectifs ?

La Brigade existe depuis septembre 2020, elle est lauréate de l’appel à projets « Fabrique de la remobilisation » initié par le PIC 100% Inclusion. Pour y répondre, la Mission Locale Est a formé un consortium avec différents acteurs (IRFD, le Medef, Néo formations et l’Ardie). Elle bénéficie également du soutien du FSE et des collectivités et notamment du Département de la Réunion.

L’objectif de cette brigade est de proposer aux jeunes en insertion de s’engager dans des actions solidaires et développer des compétences par ce biais. Par exemple, à la Réunion on leur propose de rendre visite à des personnes isolées, de collecter des cadeaux pour des enfants démunis ou à l’hôpital, etc. Grâce à ces actions, ils développent des compétences qui sont évaluées par les encadrants. Nous avons également 3 actions à mener en dehors de la Réunion tout au long de l’année : cette action à Paris, en partenariat avec les Restos du Cœur et l’Association Cop1, que nous remercions toutes les deux pour l’accueil, est la première de cette série.

Quelles ont été les actions des jeunes pendant ce séjour ?

Nous sommes arrivés à Paris le 21 novembre, durant cette semaine, les jeunes ont pu participer à plusieurs actions. Les premiers jours, ils ont travaillé au sein d’un entrepôt des Restos du Cœur, certains des jeunes ont participé à la préparation des distributions sur les différents sites, d’autres sont partis en tournée de collecte avec les chauffeurs.

Ils ont aussi aidé au sein des lieux d’accueil en préparant les repas, en participant à la mise en place, mais aussi en accueillant les bénéficiaires. Au cours de ce séjour, nous avons également passé deux jours avec l’association Cop1 qui aide les étudiants en difficultés. De nouveau, les jeunes ont participé à des collectes, d’autres à des distributions.

Le témoignage de Rachel, 19 ans, accompagnée par la Mission Locale Est et participante du voyage solidaire

« J’ai accepté de participer, car j’avais envie d’aider les gens. J’ai ainsi rencontré des bénéficiaires dans une situation très compliquée. C’est un peu éprouvant et cela m’a beaucoup touchée par moment. Ça nous fait relativiser quand on a tendance à se plaindre. Personnellement, cette semaine m’a aidée à être plus à l’aise pour aller vers les gens. Même si j’ai encore des progrès à faire, je pense avoir fait un grand pas ! »

Quels sont les apports de ce séjour pour les jeunes ?

Tout d’abord, c’est l’acquisition d’un certain nombre de compétences professionnelles (restauration, préparateur de commande…), mais aussi d’autres plus transversales telles que la gestion d’un budget, le travail en équipe, l’autonomie ou encore la débrouillardise. Plus important encore, c’est aussi un voyage qui les amène à sortir de leur zone de confort à travers la découverte d’un territoire qu’ils connaissent peu. Ils développent une indépendance qu’ils n’ont pas forcément chez eux, cela demande un investissement de leur part et ils gagnent ainsi en confiance, en maturité et en image.

À l’issue de nos actions, la transformation de ces jeunes est frappante. Ils ne voyaient pas forcément ce que signifiait aider quelqu’un et quand ils se sont retrouvés face à ces personnes, qu’ils sont confrontés à leurs parcours et à leurs témoignages, ils prennent du recul sur leur situation personnelle. C’est un vrai déclic, certains regrettent que l’action ne dure pas plus longtemps, d’autres veulent même déjà repartir sur d’autres actions. Quand on voit ça, on sait que ce qu’on leur propose a du sens !

Découvrir l’actualité de la BIP

Vous pouvez suivre l’actualité de la BIP depuis leur page Facebook et notamment leurs prochaines actions à Madagascar (participation à l'activité d’une ferme école) et au Cameroun (création d’une bibliothèque).

Le témoignage de Petra, responsable de secteur aux Restos du Cœur

Aux Restos du cœur depuis 2018 à la Villette, Petra, retraitée du secteur de l’hôtellerie de luxe encadre avec ses collègues responsables, Eve et Martine, une quinzaine de bénévoles qui du lundi au vendredi préparent et distribuent plus de 650 repas aux bénéficiaires. Plus qu’un simple lieu de repas, Petra et ses collègues ont à cœur « d’offrir de la chaleur et de la considération » aux personnes qu’elles accueillent.

Petra et ses collègues ont ainsi accueilli les membres de la BIP le temps d’une semaine. Une expérience « donnant-donnant » pour la responsable : « on les accueille et ils nous aident à gérer le quotidien ». Une action qu’elle juge réussie et dont elle salue l’intérêt : « c’est une bonne idée de sensibiliser ces jeunes, de les confronter à cette réalité ». À cette jeunesse qu’elle côtoie, elle les invite à ne « pas baisser les bras » face aux difficultés et ne pas hésiter à solliciter de l'aide ou du soutien.