«L’objectif est aussi d’atteindre une population jeune, non encore accompagnée par les Missions Locales» (MyMatchUp)

Du côté des Missions Locales |

Après une année de mise en ligne opérationnelle, Fabienne Dayes, responsable de service Ingénierie de projets, financements et développement numérique de la maison de l’emploi du Sénart, revient sur MyMatchup, outil au service des Missions Locales et des jeunes, conçu dans un objectif de facilitation des parcours d’insertion.

Pourriez-vous décrire My Match Up ? A quels besoins répond-il ?

MyMatchUp est un projet porté par un collectif de Missions Locales. L’idée initiale est de mutualiser la démarche, les pratiques et les moyens. Il s’agit à la fois de proposer une offre de service en direction des jeunes, des entreprises et des organismes de formation mais aussi des Missions Locales. L’objectif est aussi d’atteindre une population jeune qui n’est pas encore accompagnée par les Missions Locales et de lui proposer de nouvelles modalités d’accompagnement, comme par exemple des outils et des moyens qui vont permettre de faciliter la relation entre les jeunes et leur Mission Locale.

Dans le panel d’outils proposés par MyMatchUp, nous y retrouvons également le matching entre offre d’emploi et profils de recherche des jeunes. Ce matching se réalise sur des critères non discriminants et objectifs.

Quelles sont les modalités d’accompagnement proposées ?

MyMatchup offre la possibilité d’un accompagnement à distance, individuel et collectif, en utilisant la technologie de la visio-conférence ou simplement de permettre au jeune, à un moment donné de se connecter à sa Mission Locale sans pour autant avoir la nécessité de se déplacer dans les locaux.

Les contenus et l’animation des ateliers sont mutualisés entre Missions Locales dans l’accompagnement collectif. Plus concrètement, un jeune accompagné par une Mission Locale pourra assister à un e-atelier animé par une autre Mission Locale. L’idée du projet est donc aussi de démultiplier à un moment donné l’offre de service à destination des jeunes, de leur permettre d’avoir accès à une offre plus diversifiée. De la même façon, les offres d’emploi comme les informations sur les formations sont partagées.

MyMatchUp est aussi une interface dédiée aux professionnels des Missions Locales où ils peuvent travailler avec les jeunes, sur leur CV et sur leur lettre de motivation, leur proposer des ateliers collectifs, en visioconférence comme en présentiel… Ce n’est pas uniquement un projet de mise en relation de l’offre et de la demande d’emploi, c’est aussi un outil au service des Missions Locales et des jeunes, conçu dans un objectif de facilitation des parcours d’insertion.

Comment s’est bâti le partenariat entre Missions Locales ?

L’action est partie des 12 Missions Locales de Seine-et-Marne. Nous avons organisé un séminaire sur la question du numérique où l’on a abordé la question des pratiques des Missions Locales. C’est à la suite de ce séminaire départemental que 4 Missions Locales (Sénart, Mission Locale de la Brie et des Morins, Mission Locale de Provins, Mission Locale de la Seine et du Loing) ont eu envie de travailler ensemble sur ce projet de digitalisation des pratiques en Mission Locale et de nouvelles modalités d’accompagnement, complémentaires à celles existantes. D’autres Missions Locales nous ont rejoints depuis, comme la Mission Locale de Sarlat et récemment la Mission Locale de Meaux.

MyMatchUp a maintenant un an d’existence. Comment évaluez-vous les résultats ?

Nous menons actuellement une enquête qui nous permettra d’avoir des résultats qualitatifs. Pour les jeunes déjà accompagnés par les Missions Locales, nous pourrons notamment établir le profil des jeunes qui se connectent.

En termes quantitatifs, nous comptons aujourd’hui 9479 comptes jeunes, 2448 entreprises connectées, 1059 offres d’emploi publiées depuis le lancement, 836 candidatures, 774 profils de recherches créés, 3206 matchings calculés qui ont abouti à 605 demandes de mises en relation dont plus de 25% acceptés par les recruteurs pour un premier niveau de recrutement, ce qui illustre un bon niveau de performance.

Pour en savoir plus

Contact à la Mission Locale de Sénart : envoyer un courriel à Fabienne DAYES ou à Justine FERRO
Télécharger le document de présentation de la démarche dans l'espace documentaire du site de l'UNML (autonomie et droit commun / Numérique) : cliquer ici