Logement en Essonne : «le travail partenarial part d’une volonté de trouver de «vraies» solutions pour les jeunes»

Du côté des Missions Locales |

Marie-Christine Dufour est coordonnatrice réseau au sein du CLLAJ Nord Essonne (Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes) porté par la Mission Locale. Ce CLLAJ, créé en juin 2013, s’organise actuellement sur le département de l’Essonne. Marie-Christine Dufour revient sur le travail partenarial et l’ingénierie mis en place, menés dans l’objectif de trouver de « vraies solutions » qui partent des besoins des jeunes du territoire.

Comment s’organisent le CLLAJ et les services rendus sur le territoire ?

Ce CLLAJ est porté par la Mission Locale Nord Essonne et nous intervenons sur un territoire de cinq communes. La volonté première était de répondre vraiment à un besoin d’information et d’accompagnement pour l’aide au logement des jeunes de notre territoire, donc des jeunes accompagnés par la Mission Locale habitant ou travaillant sur le territoire d’action de la Mission Locale.

Mais nous souhaitions aussi, depuis le début, faire bénéficier les jeunes de l’ensemble du département (via les Missions Locales) des services que l’on pouvait proposer, que ce soit en termes d’information générale, d’ateliers ou d’actions. Nous avons donc développé un réseau de référents logement au sein des Missions du département. Le CLLAJ est en charge de la formation, de l’animation et de la coordination des actions de ce réseau. A ce jour, nous avons 11 référents logements dans le département : un référent par Mission Locale et un au sein de l’Epide qui vient de nous rejoindre. En effet, l’Epide accueille aussi des jeunes qui ont des problèmes de logement (les jeunes internes n’y étant pas hébergés le week end ou pendant les vacances).

Comment travaillez-vous avec les référents logement en Mission Locale et les autres partenaires ?

Les référents Logement en Mission Locale se rencontrent en général tous les deux mois.

Après une phase de formation des référents, nous avons travaillé ensemble à la création de supports d’information que l’on remet aux jeunes lors d’un entretien. Nous avons aussi créé un guide hébergement / logement. C'est en fait un guide d’entretien à destination des professionnels qui permet de diagnostiquer la situation du jeune afin de l’orienter au mieux dans ses démarches de recherche d’hébergement et/ou de logement. Cet outil est sous forme d’un Powerpoint, régulièrement mis à jour, et qui reprend notamment les différentes procédures à suivre.

Nous répertorions également les besoins de chaque territoire afin d’impulser, quand cela est possible, des actions communes afin d’y répondre.

Par exemple, c’est en faisant remonter les besoins sur les territoires, en rencontrant et en développant les partenariats, que l’on a pu développer avec la DDCS et le SIAO, une prise en compte particulière des jeunes en rupture d’hébergement en Essonne. Cette prise en charge est conditionnée au maintien de l’accompagnement vers l’insertion. Le CLLAJ est en charge de coordonner la prise en charge du jeune par le 115 et sa mobilisation dans son parcours d’accompagnement vers l’insertion professionnelle. Un protocole est actuellement en cours d’écriture. Aujourd’hui, un jeune de moins de 26 ans qui fait le 115 est systématiquement mis à l’abri à l’hôtel, et plus à l’abri de nuit, ce qui était le cas auparavant.

Quelles sont les actions concrètes mises en place ?

Avec le soutien de la DDCS de l’Essonne, la Mission Locale Nord Essonne a développé des places d’hébergement réservées aux jeunes accompagnés dans le cadre de la Garantie Jeunes et qui ont des problématiques d’hébergement. Elle porte les baux dans une résidence jeunes actifs à Evry via une convention passée avec la structure ARPEJ. Il y a cinq logements. Ces jeunes sont accompagnés par un travailleur social du CLLAJ tout au long de leur hébergement dans le cadre d’une mesure d’accompagnement spécifique. Cet accompagnement sécurise le parcours résidentiel des jeunes, et prépare la sortie vers le logement autonome entre autre.

Le CLLAJ, c’est également un conseiller en insertion professionnelle dédié afin de pouvoir avancer plus rapidement sur le projet d’insertion professionnelle du jeune, et de ce fait sur ses démarches d’accès au logement. C’est également une équipe de travailleurs sociaux qui met en place des mesures d’accompagnement social spécifiques au logement (hors DALO) et l’ASLL (accompagnement social lié au logement) afin de consolider les parcours.

Le CLLAJ développe également des partenariats avec des résidences temporaires notamment, celles spécifiques « Jeunes », et différents réservataires du logement social afin de pouvoir trouver des solutions de logement de transition ou de logement pérenne aux jeunes du département.

Il souhaite également développer la colocation sur le département, et d’éventuelles autres réponses innovantes et adaptées aux besoins des jeunes.

Le CLLAJ est la porte d’entrée sur le département pour tous les jeunes en demande de logement.

Vous apportez donc aussi de l’ingénierie…

Oui, c’est cela. Nous avons aussi recherché d’autres solutions, notamment en termes de logement de transition pour de jeunes actifs, en permettant aux professionnels des résidences présentes sur le territoire de rencontrer ceux des Missions Locales. Lors de la semaine du logement de 2016, nous avons mobilisé les Missions Locales du département et les structures d’hébergement du territoire pour organiser des ateliers en commun, ainsi que des portes ouvertes. Deux résidences temporaires jeunes, ARPEJ et l’ALJT, ont réalisé une vidéo avec l’ensemble des partenaires, qui montrait différents parcours en logements de transition, au travers d’interviews de jeunes et de professionnels.

Nous partons du principe que plus les professionnels d'un territoire connaissent mutuellement leur travail, plus ils sont à même d’orienter les jeunes de manière pertinente. Le travail partenarial part d’une volonté de trouver de « vraies » solutions pour les jeunes, pas des solutions de type « pansement ».

Quelle action avez-vous menée cette année pour la Semaine du logement ?

Nous avons organisé un forum atelier la semaine dernière, sous la forme de deux jours d’actions à destination des jeunes du département. Les partenaires (bailleurs sociaux, agence immobilière sociale, associations, nos partenaires sur le « logement transition »…) ont été présents pour répondre aux questions, donner des informations et intervenir auprès des jeunes, qui sont venus en nombre [170 jeunes présents sur 240 invités]. A côté de cela, il y a eu des espaces sur les « droits et devoirs » et le budget, mais sous forme de jeu pour que ce soit un peu plus ludique. Chaque demi-journée s’est conclue par un atelier éco-citoyen sur les thèmes : économies d’énergie, tri sélectif, création de ses produits d’entretien, cartographie.

A lire dans le prochain numéro de l'Info Hebdo : « Logement en Essonne / un processus de labellisation en cours

L’UNML et L’UNCLLAJ sont partenaires

Les CLLAJ (Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes) sont des partenaires de longue date des Missions Locales – il y a une centaine de CLLAJ en France -. L’UNCLLAJ (Union nationale des CLLAJ) fait d’ailleurs partie du Conseil d’administration de l’UNML. Lire à ce sujet