Amener le sujet du numérique au coeur des réflexions

Du côté des Missions Locales |

Emmaüs Connect lance prochainement la première plateforme web dédiée à l’insertion professionnelle des jeunes, co-construit avec des conseillers de Missions Locales et des jeunes, dans le cadre du partenariat avec l’UNML. Olivier Jastrzab, directeur-adjoint de la Mission Locale de Lille, raconte cette étape de conception de la plateforme tout en se félicitant de la qualité de la coopération avec Emmaüs Connect et la Mission Locale de Grenoble, deuxième acteur de la co-production.

Comment se sont établis les premiers contacts entre vous et Emmaüs Connect ?

J’ai participé à un groupe de travail local sur le quartier de Lille Centre durant lequel une professionnelle de Connexions solidaires venait présenter ses actions. A l’époque, Connexions Solidaires installait une antenne sur Lille et développait son partenariat au bénéfice de son public cible. Suite à ce premier contact, j’ai organisé une rencontre entre les conseillers de la Mission Locale et Connexion Solidaires pour qu’ils fassent connaître leurs projets et leurs actions et que le partenariat s’installe.

Quelques temps après, Jean Deydier, directeur général d’Emmaüs Connect, m’a fait savoir qu’Emmas Connect avait été sélectionné par le plan d’Action pour la jeunesse pour co-construire et déployer d’ici 2015 une « application numérique » qui faciliterait les démarches d’insertion professionnelle des jeunes. Compte tenu des spécificités des Missions Locales et de la qualité naissante de notre partenariat, Jean Deydier a demandé à la Mission locale de Lille d’être site pilote avec la Mission Locale de Grenoble dans la co-construction de cette application.

En juin 2014, nous avons constitué un comité de pilotage présidé par le Président de la Mission Locale ainsi qu’un groupe pilote composé d’une dizaine de conseillers et de cadres volontaires pour s’engager dans le projet. La démarche avait été présentée auparavant en séance plénière aux conseillers de la structure.

Un travail d’enquête lié à l’analyse des usages du numérique par les jeunes et par les professionnels a pu ensuite démarrer et il a duré tout l’été 2014. Cette enquête a permis l’écriture d’un cahier des fonctionnalités avec l’appui de Cap Gemini. Je salue ici le professionnalisme et la qualité des partenariats « Public – Privé » autour de ce projet piloté de main de maître par les équipes d’Emmaüs Connect.

Nous avons veillé à accueillir Yves-Marie Davenel, l’anthropologue en charge de l’enquête, dans les meilleures conditions de travail possibles. Il a mené des entretiens ouvert et semi-directifs avec des professionnels et des jeunes. Il a également rencontré l’équipe de direction, des utilisateurs potentiels en collectif et en entretien individuel. Il a pu aussi faire remonter 80 à 100 questionnaires, co-construits avec la Mission Locale. En fait, il a été immergé au cœur de la Mission Locale pendant quasiment 2 mois .

Qu’est-ce qu’a révélé la mise en œuvre de l’enquête au sein de la Mission Locale ?

L’enquête a eu l’avantage d’amener le sujet du numérique au cœur des réflexions à la Mission Locale, ce qui n’était pas une évidence.

Du côté des conseillers comme de celui des jeunes, on s’est aperçu que les pratiques étaient très hétérogènes mais tout le monde reconnait que le numérique est un outil extraordinaire pour donner du pouvoir d’agir aux jeunes, pour pouvoir rendre le jeune un peu plus autonome et acteur dans ses recherches d’emploi.

La co-construction de cet application qui, au final, prendra la forme d’un portail web et d’un site internet, est cohérent avec notre volonté, à la Mission Locale de Lille, de placer le jeune au cœur du processus d’orientation. Avec cette plateforme, le jeune s’informera, effectuera des choix et des actions en fonction de ses besoins, interagira avec l’offre de services de la Mission Locale dans un rapport direct et efficace en interaction avec les conseillers.

Nous souhaitons que cet outil numérique soit un levier pour l’inclusion sociale et professionnelle des jeunes.

L’avantage du numérique, c’est qu’il touche le plus grand nombre, il ne faut pas oublier qu’à la Mission Locale, il y a des milliers de jeunes à accompagner. La question est alors de pouvoir communiquer une information régulière à l’ensemble des jeunes inscrits. A chaque talent doit pouvoir répondre une opportunité, à chaque question une réponde, en complémentarité avec le travail des conseillers.