Accord Prism’emploi-UNML-DGEFP : rencontre avec 2 jeunes engagés dans la Garantie Jeunes (Mission Locale de Moulins)

Du côté des Missions Locales |

La Mission Locale de Moulins (Allier) a signé avec sept agences d’emploi privées une "convention de partenariat en faveur de l’emploi des jeunes, notamment en Garantie jeunes", le 16 janvier 2015. Rencontre avec Stéphanie Gillet et Jason Bally, deux jeunes de 19 ans engagés dans la Garantie Jeunes après leur participation au « Flash time recruiting », illustration du partenariat au niveau local de la convention de partenariat signée au niveau national entre l’UNML, Prism’emploi et la DGEFP, en juin 2014.

A lire également à ce sujet, l'article de Sophie Esposito/AEF : La première convention entre une Mission Locale et sept agences d’emploi privées signée à Moulins
Article diffusé avec l'aimable autorisation d'AEF

Pourriez-vous nous raconter comment s’est passée la matinée de coaching « 8 minutes pour convaincre » animée par Sabine Dubessay et Annie-Françoise Garnier, co-pilotes de la Garantie jeunes à la Mission Locale, organisée avant le job dating ?

Stéphanie : On était tout seul face au groupe, tout le monde nous regardait et Mme Dubessay (la directrice adjointe de la Mission Locale) faisait l’employeur. Suivant les moments, elle ne nous posait aucune question…On devait décrire notre vie, notre parcours. C’était vraiment stressant en fait !

Jason : On avait préparé un brouillon écrit sur notre parcours. Mme Dubessay s’est mise vraiment à la place d’un employeur, pour nous entrainer et pour préparer l’après-midi de job dating. Personnellement, cela m’a beaucoup aidé !

Stéphanie : Cela nous a donné confiance. C’était stressant parce que l’on était tous ensemble. Le jour du job dating, c’était presque moins dur parce que j’étais toute seule avec l’employeur. Avec tout ce que l’on avait fait pendant le coaching, j’ai pu gérer le stress.

Jason : Les jeunes du groupe participaient aussi. Certains nous demandaient de parler plus fort, ou de dire ceci ou cela. En fait, il ne faut pas tout dire. Dans le groupe, tout le monde s’entend bien. Ce n’est pas mal. On peut se dire les choses.

Stéphanie : Ils nous disaient les choses qu’on pouvait un peu laisser de côté ! Par exemple, tout ce qui était négatif dans nos parcours.

Comment s’est passée la demi-journée avec les agences d’emploi ?

Stéphanie : Cela s’est passé dans les locaux de la Mission Locale. Après, tout dépend du poste que l’on cherche. Moi, je veux être vendeuse donc je ne suis pas allée chez Adecco qui n’avait pas d’annonces pour moi ce jour-là. On était aussi avec des parrains qui étaient présents tout l’après-midi.

Jason : La veille, nous avons reçu un emploi du temps avec nos heures de passage. C’était très précis.

Les professionnels des agences d’intérim vous ont-ils fait des retours à chaud ?

(Etaient présents Chronos intérim, Start people, Adecco, Manpower, Randstad, Adef et un recruteur de ITM, la plateforme logistique d’Intermarché)

Stéphanie : Ils avaient une feuille et ils devaient écrire sur notre passage. Ils vont nous expliquer, avec notre conseillère, comment ça s’est passé. Mais ils nous ont déjà bien dit que ça s’est plutôt bien passé pour tout le monde. On a eu de bons retours. Au début, j’étais stressée mais après, dès que l’on a vu une première personne, c’est facile. J’aurais bien continué plus longtemps !

Rendez-vous prochainement sur le site Peps-missionslocales.info pour y retrouver les actions des jeunes et des professionnels de la Mission Locale de Moulins, engagés dans la démarche Garantie Jeunes.