Agenda

vendredi 10 décembre 2021

Audition de l'UNML dans le cadre de la mission d'information de la délégation aux outre-mer de l'Assemblée nationale

vendredi 10 décembre 2021

Rendez-vous avec APF France

mardi 14 décembre 2021

Conférence technique des Associations régionales des Missions Locales

jeudi 16 décembre 2021

Comité de pilotage SPE / Plan jeunes

2015

«C’est un travail mené ensemble, avec une grande qualité d’écoute» (Amilor au sujet du Service Militaire Volontaire)

Du côté des Missions Locales |

Alors que le Président de la République vient d'inaugurer le Centre du Service Militaire Volontaire de Lorraine, le réseau des Missions Locales de la région et les cadres militaires se félicitent du succès de ce nouveau dispositif d’accompagnement, résultat de la qualité du partenariat basé sur une reconnaissance partagée des compétences. Ainsi, le rôle prépondérant des Missions Locales dans le recrutement est fortement reconnu : 86% des candidatures ont été initiées par les Missions Locales (75% des volontaires retenus au final). Rencontre avec Véronique Genet, animatrice régionale d’Amilor.

« Ce que vous faites a du sens et nous est utile » (Mission Locale de Bordeaux)

Du côté des Missions Locales |

La Mission Locale de Bordeaux est entrée dans l’expérimentation Garantie Jeunes début septembre 2015. Premier bilan de Yohan David, président de la Mission Locale, après deux mois et demi de fonctionnement pendant lesquels 75 jeunes ont été accompagnés, soit un total de 5 groupes de 15 jeunes chacun.

« Être impliqué dans une association, ça peut faire la différence »

Du côté des Missions Locales |

Le 29 septembre 2015, la Mission Locale en Pays d’Artois (62) a proposé à des jeunes engagés bénévolement dans des associations du territoire de témoigner de leur expérience auprès d’autres jeunes. L'évènement intitulé « Les jeunes ont du talent » avait pour objectif, par le témoignage de pairs à pairs, de donner envie aux jeunes de s’engager et aux associations du territoire d’accueillir des jeunes bénévoles au sein de leur structure. Guillaume Leleu, 24 ans, est bénévole au sein de l’association GRACE. Accompagné dans le cadre de la Garantie Jeunes, il revient sur son parcours et son engagement bénévole.

« Dessiner le travail de demain » : en marge de la conférence sociale, des jeunes apportent leur vision

Du côté des Missions Locales |

Partenaire de la démarche depuis deux ans, l'UNML a été invitée par Astrées à faire participer des jeunes accompagnés par une Mission Locale à son atelier "Dessine moi le travail de demain", organisé au ministère du Travail à l'invitation de Myriam El Khomri, quelques jours avant la conférence sociale. Deux des jeunes ont d'ailleurs également été invités à assister à la conférence sociale le 19 octobre. Rencontre avec Pascale Quaix, directrice de la Mission Locale de Terres de Lorraine et de Carine Georges, conseillère.

Sans l'expérimentation Garantie jeunes, nous n’aurions pas pu mettre en place un projet de ce type (M. Eloidin, directeur de la Mission Locale d’Aubervilliers)

Du côté des Missions Locales |

Dix jeunes Albertvillariens dont six en expérimentation Garantie jeunes à la Mission Locale d’Aubervilliers sont partis rencontrer d’autres jeunes en Tunisie pour un séjour de deux semaines consacré à la citoyenneté et à la démocratie, à travers la participation des jeunes à une formation « journalisme et web radio ». Jean-François Eloidin, directeur de la Mission Locale, raconte le montage du projet et souligne les conséquences, extrêmement positives, sur les parcours des jeunes.

Picardie : les Missions Locales vont anticiper les fins de contrat des Emplois d’avenir (AEF)

Du côté des Missions Locales |

L’Association régionale des Missions Locales de Picardie veut anticiper les fins de contrat des jeunes en Emplois d’avenir pour "ne laisser personne sans solution". "Chaque mois, les 17 Missions Locales vont recevoir le listing de ceux qui doivent sortir du dispositif dans les six prochains mois", indique Zohra Boukabous, directrice de l’Arifep. Un accompagnement sera mis en place pour éviter à ces jeunes souvent sans qualification de pointer au chômage. "Il va falloir les aider à valoriser l’expérience professionnelle acquise au cours du contrat", prévoit Zohra Boukabous, qui a proposé à l’Afpa de travailler sur la transférabilité des compétences. Sur 7 000 contrats signés dans la région depuis fin 2012, 51 % l’ont été pour moins de deux ans, ce qui n’a pas toujours permis de mettre en place un parcours de formation qualifiante ou certifiante.