A Saint-Dié, une mission qui change l’image de la jeunesse auprès des entreprises

Du côté des Missions Locales |

Des jeunes en Service civique vont au contact des chefs d’entreprises pour collecter des informations sur les métiers et les champs d’activité du bassin d’emploi de Saint-Dié. Fabien Cuny, mis à disposition par la Mission Locale de Saint-Dié des Vosges comme responsable de l’association Edideo (espace dynamique d’insertion en déodatie) depuis 2012, fait le point sur les fondamentaux de la mission de Service civique « Ambassadeur de la parole des Entreprises » et sur ce que cette mission apporte à la collectivité.

Pourriez-vous nous présenter Edideo ?

Edideo accompagne les jeunes en décrochage ou sans solution au moment de la rencontre. Les jeunes peuvent être en décrochage pour différentes raisons – santé, familial, scolaire… Notre travail premier est de les aiguiller vers les dispositifs de droit commun : nous venons bien en complémentarité des dispositifs existants. Nous leur expliquons en quoi consiste la Mission Locale, Pôle emploi, nous leur expliquons les différents types de dispositifs de droit commun et trouvons le dispositif le plus approprié aux jeunes.

C'est dans ce cadre que vous avez recruté des jeunes, volontaires en Service civique ?

Nous avons rencontré 232 jeunes depuis 2012. Parmi eux, certains ont intégré des dispositifs de droit commun, 73 restent en suivi régulier. Pour les autres, on a réfléchi à ce que l’on pouvait mettre en place pour qu’ils puissent avancer. Le Service civique nous a paru l’outil le plus approprié pour qu’ils puissent s’engager dans la société. Ils peuvent se dire « Je m’engage personnellement », « je fais des choses ». Au début, ces jeunes ont du mal à voir l’intérêt général de leur mission tout simplement parce qu’ils ont du mal à voir ce qu’ils peuvent eux-mêmes apporter. Ils en prennent conscience peu à peu , notamment lorsqu’ils commencent à rédiger et mettent en forme les rencontres qu’ils ont eu avec les chefs d’entreprises. Ils se rendent compte alors qu’ils travaillent pour les autres et pour la collectivité.

Pouvez-vous décrire cette mission de Service civique ?

Il y a quelques années, la Mission Locale de Saint-Dié a recueilli la parole des jeunes. Je me suis dit qu’une mission intéressante serait de recueillir la parole des chefs ou des cadres responsables des entreprises du bassin d’emploi de Saint-Dié. L’intérêt est double pour les jeunes : quand ils reviennent sur l’histoire de l’entreprise, sur les différents métiers, etc. les jeunes peuvent « se projeter », leurs champs de vision s’ouvrent… Et cela permet aussi de changer l’image de la jeunesse auprès des entreprises et des entrepreneurs. En effet, beaucoup d’entreprises ont une mauvaise image des jeunes et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons un problème avec l’apprentissage notamment. Avec cette mission, on leur dit : « vous pouvez compter sur notre jeunesse ». Ils voient des jeunes qui s’intéressent à eux, non pas pour trouver un poste en apprentissage, mais pour collecter des informations qui serviront à d’autres. Et ces missions permettent aussi à des entreprises d’apprendre des activités des unes et des autres, et cela dans un même bassin d’emploi.

Comment se passe la collecte d’informations ?

Nous avons fait un travail d’accompagnement avec les jeunes pour qu’ils prennent contact avec les entreprises différemment. Les jeunes ont établi un questionnaire et l’ont testé auprès de chefs d’entreprise qui ont joué le jeu. Les entretiens étaient collectifs et individuels. Les jeunes ont ensuite été « au contact » en prenant des rendez-vous auprès des entreprises. Cela s’est passé en deux temps pour les jeunes : les jeunes les plus autonomes ont ensuite accompagné ceux qui l’étaient moins.

Le recueil des infos peut être aussi un support d’apprentissage pour les jeunes : ils le rédigent, l’illustrent avec les photos ou des illustrations. Ce recueil pourra être mis à dispositif de l’ensemble des jeunes du territoire, des organismes de formation, des Missions Locales… Et on pourra aussi réaliser des expositions dans les communes du bassin d’emploi de Saint-Dié.