Pause mixité (la suite) : les Ambassadeurs de la mixité tirent un premier bilan de leur action

Du côté des Missions Locales |

La Mission Locale d’insertion du Poitou a lancé début 2013 une action pour changer les représentations femme-homme dans le monde professionnel. 6 jeunes Ambassadeurs de la mixité, volontaires en Service Civique, se sont engagés dans la démarche, avec comme point d'orgue l’événement qu'ils ont organisé le 14 octobre 2014, au milieu de la semaine de l’égalité. Ils en dressent eux-même un premier bilan "à chaud".

Plus d’une centaine de personnes, partenaires compris, étaient présentes : Orange, La Poste, COSEA, Job’intérim, Vivre à domicile, Mission Locale d’Insertion du Poitou, CIDFF, Préfecture, DRDFE, Agence du service civique, Région Poitou-Charentes, Mairie de Poitiers, Grand Poitiers, E2C, lycée Saint-Jacques de Compostelle, Indigo Formation, MLRCS, Pole emploi Grand Cerf, UT 86 Direccte, DRJSCS, DDCS, Insersud, CAP SUD, CRAJEP, CRIJ…

Objectifs

Les objectifs de l’événement étaient de :
- sensibiliser et interroger différents publics (jeunes, acteurs éducatifs et de l’insertion, élus, représentants d’institutions, employeurs…) sur la question de la mixité femmes/hommes,
- mettre au grand jour l’engagement des entreprises rencontrées lors de nos entretiens, afin qu’elles puissent se présenter, se rencontrer entre elles, et aller à la rencontre du grand public.

Contenu

Nous avons accueilli un public très varié à qui nous avons proposé différents modes de sensibilisation au sujet de la mixité femmes/hommes : jeux, vidéos, expositions.

La table-ronde a permis de s’attarder sur la question spécifique de la mixité F/H au sein des entreprises. Les 4 employeurs participants nous ont raconté comment ils ont mis en place la mixité au sein de leur structure, en illustrant d’exemples concrets. Les entreprises nous ont aussi également montré les impacts de leurs actions.

Remarques

Bien que court, et ayant laissé trop peu de place à la parole du public, nous sommes très contents que cet événement ait soulevé des débats, et sans doute parfois même au delà de la mixité femmes/hommes.

L’événement s’est conclu par l’intervention de la directrice de l’Agence du Service Civique et du Secrétaire général aux affaires régionales. Ce soutien nous a convaincus de l’importance de notre action. Il est valorisant pour nous tous.