Le partenariat entre la Mission Locale et Pôle Emploi facilite l'action vers le monde économique et vers les jeunes

Du côté des Missions Locales |

La renégociation de la convention du partenariat renforcé entre les Missions Locales et Pôle Emploi est en cours au niveau national. C'est l'occasion de s'intéresser à un partenariat qu porte ses fruits au niveau local. Qu’est-ce qui contribue à créer et faire vivre une telle collaboration ? Qu’est-ce qui fait qu’elle est efficace ? Début de réponse avec Eric Lafleur, directeur de la Mission Locale Bordeaux Avenir Jeunes qui fait paraitre un bilan d'étape positif.

Lire le bilan d'étape de la collaboration entre la Mission Locale Bordeaux Avenir et les 4 agences Pôle Emploi de Bordeaux

Quelles sont les actions complémentaires au partenariat renforcé Mission Locale-Pôle Emploi, que vous menez au plan local ?

Rappelons que la convention entre les Missions Locales et Pôle emploi ne porte pas uniquement sur la cotraitance mais aussi sur les collaborations et partenariats que l’on peut développer et sur l’affectation de personnels. Historiquement, le secteur Emploi de la Mission Locale de Bordeaux a toujours collaboré assez fortement avec Pôle Emploi, notamment à travers les collaborations avec les personnels affectés. J’ai pris la direction de la structure il y a 6 ans, le directeur de l’agence Pôle Emploi de Mériadeck, Daniel Dartiguolles, est arrivé au même moment. Notre rencontre a été un accélérateur parce que nous partagions une vision du partenariat et des valeurs. Au-delà de l’agence de Bordeaux Mériadeck, agence de référence, la majorité des Directeurs des 4 agences de Bordeaux avait également changé. Ce contexte a donc favorisé les collaborations.

Nous avons tous eu une volonté de construction d’actions communes permettant de développer une offre de service en direction du public et des employeurs.

Partant d’un constat de représentation erronée des équipes envers les uns et les autres, et d’une volonté de la Mission Locale de professionnaliser ses conseillers vers le monde économique, nous avons constitué des binômes agent Pôle Emploi et conseiller Mission Locale pour effectuer des prospections entreprises sur le terrain, autour des actions ROC (Recherche d’offres ciblées) de Pôle emploi, afin que les équipes apprennent à se connaitre et se reconnaitre, et bien évidemment en vue de récolter des offres.

La première année, l’action s’est réalisée sur la base du volontariat auprès de nos conseillers. Ce fut un vrai succès tant sur les offres récoltées, que sur les effets induits en terme de changement de regard sur le monde de l’entreprise, mais aussi entre équipe. Les conseillers Mission Locale ont pu prendre la mesure de l’expertise des agents Pôle Emploi sur les entreprises et les mesures, et les agents Pôle emploi de l’expertise des conseillers Mission Locale sur le public jeune.

Cette offre de service commune Mission Locale / Pôle Emploi, avec remise de CV anonymes en même temps qu’un document commun d’offre de service, a été un des fondements de notre collaboration. Cela a non seulement généré un nombre d’offres d’emploi important mais aussi des contrats.

Après 6 ans d’expérience ROC commune, l’ensemble de nos conseillers sont volontaires, nous amenant à organiser une rotation. Cette action a également permis de démystifier le monde de l’entreprise et de développer les compétences de notre équipe.

Quand vous parlez de binômes conseiller de Mission Locale et agent de Pôle Emploi, comment se répartissent les rôles ?

La prospection est réalisée en commun dans des entreprises connues et repérées par Pole Emploi, notamment dans le commerce, correspondant au secteur d’activité dont l’agence de Bordeaux Mériadeck est référente. Le repérage des candidats jeunes et leur accompagnement est réalisé par les conseillers de la Mission Locale. Pôle emploi assure le positionnement sur les offres à travers les personnels affectés qui contribue également à l’instruction des contrats aidés ou des mesures Pôle emploi.

A votre avis, qu’est-ce qui contribue à créer et faire vivre cette collaboration ? Qu’est-ce qui fait qu’elle est efficace ?

Il y a d’abord l’affectation des personnels Pôle emploi en interne, elles sont complètement intégrées à notre secteur emploi, cela a créé une cohésion d’équipe et un pont entre nos deux structures. Les personnels affectés se sont bien approprié cette double identité, y compris l’expertise sur le public jeune qu’ils acquièrent au sein de la Mission Locale.

C’est aussi une question de personnes. Il y a une excellente qualité relationnelle entre les 4 directeurs des agences Pôle emploi de Bordeaux et celui de la Mission Locale. On construit ensemble un plan commun d’actions annuel, on se rencontre tous les deux mois pour en assurer la coordination, cela renforce les liens ! On se soutient aussi sur les objectifs de contrats aidés. On a fait par exemple de nombreuses réunions avec les employeurs dans les différentes agences sur la présentation des Emplois d’avenir mais aussi sur d’autres emplois aidés. On se répartit également un plan de prospection pour une cohérence d’intervention sur le territoire.

Ce qui a également contribué au succès, c’est que toutes les strates hiérarchiques de Pôle emploi ont adhéré au plan d’action que les 5 directeurs ont proposé.

Nos modalités d’action ont d’ailleurs fait des émules dans les Missions Locales de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Le positionnement de l'UNML en vue de la renégociation de la convention de partenariat renforcé

(extrait de l'interview de Jean-Patrick Gille, Président de l'UNML, AEF, 2 octobre 2014)
- AEF : À propos de co-traitance, qu’attendez-vous de la renégociation de la convention de partenariat renforcé avec Pôle emploi ?
- Jean-Patrick Gille : Les Missions Locales étaient prêtes à faire plus mais la convention devrait, a minima, être signée à l’identique. L’important est que, sur le terrain, nous organisions nos compétences pour mieux accompagner les publics. C’est possible, et cela se passe d’ailleurs plutôt bien au niveau territorial. Il ne faut pas opposer les deux approches [celle de Pôle emploi et celle des Missions Locales], mais voir comment les combiner. Une bonne politique de l’emploi ce sont des mesures nationales, qu’apporte Pôle emploi, conjuguées à une approche prenant en compte les individus et les territoires, ce qui est l’essence des Missions Locales.