L'URML Rhône-Alpes se mobilise pour l'emploi des jeunes/Rencontre avec sa présidente

Du côté des Missions Locales |

A l'occasion de la parution de son rapport annuel, l'URML Rhône Alpes lance "un appel à la mobilisation nationale pour l'emploi des jeunes" aux entreprises, aux partenaires institutionnels et à l’ensemble des Missions Locales de la région. Marylène Fiard, présidente de l’URML Rhône-Alpes et présidente de la Mission Locale d’Annecy, répond à nos questions, juste avant le lancement de la « mobilisation » le 11 septembre 2014.

Pouvez-vous revenir sur ce qui a motivé cette campagne ?

Les chiffres du chômage sont très mauvais. Les jeunes sont de plus en plus « impactés ». Même si on peut penser que le chômage des jeunes dans notre région a diminué, il ne faut pas oublier que ces chiffres sont quand même masqués par les bons résultats des Emplois d’avenir. Or, c’est une mesure transitoire de 3 ans pour les jeunes. Il faut penser à leur avenir et il nous faut nous mobiliser pour des emplois durables pour chacun d’entre eux.

Vous parlez dans la campagne de forces vives à mobiliser. Qu’elles sont-elles et comment pensez-vous mettre en œuvre cette mobilisation ?

Les forces vives, ce sont tous ceux qui produisent et qui proposent du travail. C’est important que les entreprises se mobilisent, c’est aussi penser à leur avenir que de penser aux jeunes. Et c’est aussi être une entreprise citoyenne que de former des jeunes. Il y a des Missions Locales qui sont déjà engagées avec des partenariats reconnus et actés, comme par exemple, la Mission Locale d’Annecy, avec les « entreprises ambassadeurs d’avenir. » Nous allons « réactiver » toutes ces entreprises - et également les grandes entreprises -, en allant les voir, en les sollicitant. Ainsi que, bien sûr, tous nos partenaires institutionnels, comme l’Etat, la Région, les collectivités et les partenaires sociaux.

On n’a pas le droit d’être pessimiste pour l’avenir de nos jeunes, qui sont plein de ressources ! Regarder différemment l’avenir des jeunes est primordial : il faut se mobiliser pour faire une place aux jeunes, et faire de cela une priorité.

Pour en savoir plus : rendez-vous le 11 septembre au club de la presse à Lyon,. Le rapport d'activité sera également mis en ligne sur le site de l'UNML.