Mission Locale Technowest: "mission Teranga au Sénégal"

Du côté des Missions Locales |

Après un mois passé au Sénégal pour rénover des équipements scolaires (du 9 avril au 9 mai 2013), les jeunes de “Mission Teranga” ont invité les Martignassais et les partenaires à une soirée de restitution du chantier, le 19 juin dernier.

La génèse du projet

En 2011, la Ville de Martignas-sur-Jalle (33) a confié à la Mission Locale Technowest (MLT) le portage d'un chantier d'insertion d'utilité sociale sous fond de mobilité internationale. Onze jeunes accompagnés par la MLT présentant des difficultés d'insertion professionnelle et sans diplôme sont donc partis un mois au Sénégal pour rénover une école à Foundiougne, en présence de jeunes sénégalais volontaires.

Mais afin de "souder" le groupe, ces derniers avaient auparavant participé au chantier école de Moulin Bidon situé dans la commune, en s'employant à améliorer l'accès d'un sentier réservé à la découverte de la faune et de la flore sauvage.

Aussi lorsque les jeunes sont partis du 15 septembre au 15 octobre 2011 à Foundiougne, tout s'est extrêmement bien déroulé. D'ailleurs, la restitution de cette expérience positive en présence des jeunes, partenaires, élus et institutionnels a conduit le Conseil d'administration de la Mission Locale à renouveler le projet en 2013. Ce dernier présentait la nouveauté d'y associer l'ADAPEI Gironde (Association Départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales) pour six jeunes en situation de handicap et d'inviter huit jeunes suivis par la MLT à s'engager dans une mission de Service Civique sur six mois (de janvier à juillet).

Mobilité internationale et découverte de l'autre

Les objectifs en mixant des jeunes accompagnés par l’ADAPEI et d’autres par la Mission Locale étaient pluriels. D'abord faire tomber les représentations entre les deux groupes. De fait, la méfiance mutuelle du début a vite laissé place à une cohésion de groupe. “Les jeunes de l’ADAPEI ne sont pas sollicités d’habitude pour aller donner un coup de main aux autres. Alors cette expérience leur a beaucoup apporté en termes de confiance et d’autonomie” explique une encadrante.

Ensuite, cette action visait à inciter les jeunes en Service Civique à s'engager dans une démarche citoyenne et participative tout en ayant une approche plus autonome et responsable dans la construction de leur(s) projets(s) d'insertion. "Ce projet est une approche des jeunes dans la réalité, un apprentissage de la différence et un moyen pour eux de s’enrichir" a souligné Jean-Marc Guillembet, le président de la MLT.

De plus, pour la Mission Locale, c'était une opportunité d'un partenariat plus large ouvert sur les structures du Médico social où l'inclusion sociale y révèle tout son sens en y mêlant les pratiques professionnelles.

Enfin, pour la commune de Foundiougne, avec laquelle la municipalité de Martignas-sur-Jalle entretient depuis 2004 des relations de coopération décentralisée, ce projet offre des meilleures conditions d'études à ses élèves.

Devant tant de points positifs, les partenaires financiers ont à nouveau suivi : le Conseil régional Aquitaine (Dispositif Humaquitaine), le Conseil général de Gironde, le Ministère des affaires étrangères (dispositif Ville, Vie, vacances Solidarité Internationale), les Villes de Martignas et de Foundiougne, les 16 communes de la MLT et partenaires privés (fondations...)

Le chantier s’est clôturé par une cérémonie officielle, durant laquelle une jeune élève a exprimé, au nom de tous les élèves, ses profonds remerciements. Une pré-sentation rythmée par de la musique et de la danse africaine et accompagnée de plusieurs animations a suivi.Un film retraçant le chantier, a été réalisé, dont un clip sera prochainement disponible sur le site internet de la MLT.