«Du pouvoir vertical aux pouvoirs partagés» par Hervé Sérieyx et Michel Vakaloulis

Actualités partenaires |

Récemment remis au goût du jour par l'affirmation du pouvoir présidentiel "jupitérien" d'Emmanuel Macron, le pouvoir vertical est en crise. Bien plus qu'une remise en cause des pratiques de management, le pouvoir partagé peut devenir une mutation sociétale au coeur de l'action politique et de ses enjeux. Le pouvoir partagé serait-il le moteur d'un approfondissement de la démocratie ? Un livre de Hervé Sérieyx et de Michel Vakaloulis, aux éditions de l'Atelier.

La « machine à décider » des organisations publiques ou privées tend à se gripper de plus en plus. Partout, le pouvoir vertical est remis en cause, quelle que soit la légitimité de celui qui l’exerce, au profit de la participation des acteurs de terrain aux décisions. Le basculement du hiérarchique vers le collaboratif est une tendance de fond, visible et inéluctable.

S’appuyant sur d’importants matériaux empiriques et des échanges réguliers avec des dirigeants d’entreprise, DRH et syndicalistes, Hervé Sérieyx et Michel Vakaloulis font émerger les traits d’une nouvelle « gouvernance partagée », à l’image des nouvelles pratiques dans le monde associatif (l’évolution du bénévolat), éducatif (l’accompagnement « de pair à pair »), de l’insertion (projets territoriaux multi-acteurs) ou de l’économie (coopération pour le développement d’un territoire). Ils montrent que l’intelligence collective, l’autonomie des acteurs, l’écoute, le goût de l’innovation et le souci de contribuer au progrès du bien commun favorisent l’émergence d’organisations originales à l’efficacité durable. Bien plus qu’une remise en cause des pratiques habituelles du management, cet ouvrage est un plaidoyer, nourri d’exemples convaincants, en faveur d’une transformation sociétale et politique fondée sur la co-construction.

Pour commander

Cliquer sur le site des éditions de l'Atelier