«Au retour du séjour, les jeunes sont 68% à ne pas s’estimer en échec» (Vacances ouvertes)

Actualités partenaires |

Vacances Ouvertes a lancé une étude auprès de jeunes pour mesurer les impacts du dispositif d’accompagnement au projet vacances «Parcours Vacances» et d’un séjour en autonomie sur des jeunes… Laure Pourcin, docteure en psychologie, est responsable du pôle Études de Vacances Ouvertes. Elle revient sur les principaux résultats de la recherche, qui montrent les impacts positifs de ce dispositif, en termes de savoir-être, de savoir-faire comme de ressenti.

Télécharger la plaquette de présentation des résultats de l'étude

Comment avez-vous construit l’étude ?

L’étude s’appuie sur le recueil de données par questionnaires en deux temps, d’une part au début de la phase de préparation du projet puis au retour du séjour, soit entre 1 et 3 mois plus tard. Cette étude concerne 67 jeunes bénéficiaires de Parcours Vacances, majoritairement des femmes, d’environ 22 ans, en recherche d’emploi, d’un niveau d’études inférieur au Baccalauréat, avec des revenus faibles et irréguliers et qui sont inscrits dans un parcours d’insertion professionnelle et sociale.

Quels en sont les principaux résultats ?

D’après une étude du CREDOC de 2016, près de 40% des Français ne partent pas en vacances. Si ce chiffre faiblit depuis 2011, sa réalité recouvre néanmoins des inégalités économiques et sociales extrêmement fortes qui touchent, entre autres populations fragiles, particulièrement les jeunes.

Le dispositif Parcours Vacances est un véritable levier pour favoriser leur départ en vacances, qualifié de déclencheur, et même de seul moyen pour partir.

Parmi les répondants de l’étude, plus d’un tiers n’était pas parti en vacances depuis au moins 4 ans voire n’était jamais parti. Les principales raisons sont le manque de moyens et le manque de temps. À noter que 6% d’entre eux ne se « sentaient pas capables de partir seuls ».

L’étude a également permis de faire émerger les impacts positifs de la construction d’un projet vacances pour les jeunes. Ils ressentent notamment une diminution du sentiment d’échec et une meilleure estime de soi, sociale et au travail.

Après le séjour, 70% des jeunes se sentent capables d’organiser eux-mêmes un autre séjour de manière autonome (33,8% avant le séjour).

Près de 40% des jeunes estiment aussi que la préparation du projet vacances est un moyen d’apprendre et de développer des capacités et des qualités qu’ils peuvent mettre en œuvre dans d’autres projets. Cela se traduit par le sentiment d’avoir appris sur eux-mêmes, d’avoir dépassé certaines craintes ou, de manière plus concrète, d’avoir appris à mieux gérer leur budget. Le sentiment le plus partagé est celui du dépassement de soi.

Ils estiment également que le montage du projet, loin d’être contraignant, l’ont au contraire enrichi. En effet, le projet a eu un effet remotivant mais également apaisant pour 65% des jeunes.

La proportion des jeunes qui se sentaient en échec avant le séjour était très importante. Au retour du séjour, ils sont 68% à ne pas s’estimer en échec (seulement 13,3% avant le séjour).

La construction du projet vacances a ainsi eu des effets sur le savoir-être des jeunes, comme sur leurs savoir-faire, notamment la prise de décisions, les choix et la résolution de problème.

Enfin, dans leurs réponses, les jeunes ont mis en lumière de manière significative le rôle clé des structures qui les ont accompagnés, dont les Missions Locales, dans le cadre de Parcours Vacances et le renforcement des liens avec leur référent qu’ils ne connaissaient pas ou peu avant le départ.

Vacances ouvertes / en savoir plus

VO accompagne les professionnels de l’éducation populaire, de la jeunesse, de l’animation, du travail social, les collectivités et tout porteur de projets, dans la construction des projets vacances avec les personnes qui en sont éloignées. VO envisage le projet vacances comme un véritable outil de l’action publique et associative, dont la finalité n’est pas le départ, mais tout ce que la préparation et l’évaluation du projet permettent de mobiliser chez les publics pour s’inscrire durablement dans les parcours de vie. Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le site web de Vacances ouvertes