Partenariat UNML/France Bénévolat : 60 Missions Locales engagées aujourd’hui. Et demain ?

Actualités partenaires |

L’UNML et France Bénévolat se sont rapprochées en 2013 pour valoriser l’engagement bénévole des jeunes afin d’en faire un levier de leur insertion sociale et professionnelle. Après trois ans, point d’étape positif et perspectives suite à la mise en œuvre opérationnelle de ce partenariat, avec Jean Pallière, président de France Bénévolat et Monique Leboeuf, coordonnatrice nationale des relations avec les Missions Locales.

Pourriez-vous nous rappeler les termes du partenariat entre France Bénévolat et l’UNML ?

Rappelons brièvement les termes de la convention UNML-France Bénévolat d’octobre 2013: il avait été convenu d’une action commune pour accompagner les jeunes vers le bénévolat, le bénévolat étant considéré comme un levier favorisant leur insertion. Il s’agit de permettre au jeune de regagner confiance en lui pour pouvoir repartir et se mettre dans les rails de l’insertion professionnelle.

Cette convention a trois objectifs. Un jeune réalise une mission de bénévolat ; l’expérience est valorisée, par le biais du « passeport bénévole », remis lors d’un événement organisé avec la Mission Locale, en présence de tous les acteurs, le jeune bien sûr, l’association, les élus et les journalistes.

Quels sont les avantages identifiés de ce partenariat pour les jeunes ?

Exercer une mission de bénévolat permet de donner ou de redonner confiance à des jeunes confrontés à des difficultés. La question de la valorisation des compétences est également primordiale (à lire également : sur la démarche "AIRE 21"® ). Un tel engagement peut aussi favoriser une formation, un stage en entreprise ou une embauche.

Ce partenariat permet de proposer un accompagnement complémentaire dans les ateliers collectifs, comme par exemple ceux de la Garantie jeunes, et d’accroitre le nombre de parrains actifs et professionnels.

Quelles sont les principales actions menées actuellement avec les Missions Locales ?

Aujourd’hui, une soixantaine de Missions Locales sont parties prenantes et déclinent les actions au sein des collectifs de jeunes en Garantie jeunes.

A titre d’exemple, à Lille, France Bénévolat a trouvé six associations - Les petits frères des pauvres, la Halte Saint-Jean, Mon Panier Gourmand (épicerie solidaire), ATD Quart Monde, La Banque alimentaire du Nord et le Secours populaire - pour accueillir chacune un jeune. Chaque partie a joué son rôle : la Mission Locale identifie et accompagne les jeunes ; France Bénévolat recherche les associations accueillantes, lesquelles proposent des missions ; le jeune s’engage jusqu’au terme de sa mission.

Après trois ans de partenariat, avez-vous identifié des évolutions ?

L’année 2016 a été marquée par des expérimentations d’accompagnement collectif ou individuel réalisées dans le cadre de partenariats entre France Bénévolat et des entreprises.

France Bénévolat a conclu des accords nationaux avec trois entreprises: Harmonie Mutuelle, la Fondation Adecco et la Fondation SNCF.

A Rennes et à Avignon, Harmonie mutuelle a animé des ateliers avec la Croix-Rouge pour permettre aux jeunes d’obtenir le brevet de secourisme (brevet très utile pour intégrer certains emplois, notamment celui d’ambulancier). Harmonie Mutuelle propose aussi d’autres ateliers, autour de la santé, sur la couverture sociale des jeunes, sur l’initiation aux premiers secours, sur la découverte de filières métiers.

Aujourd’hui Harmonie Mutuelle s’engage sur le parrainage individuel de jeunes en lançant une grande campagne de sensibilisation interne.

Avec la Fondation Adecco, de jeunes intérimaires interviennent en atelier pour témoigner de leurs parcours, de leurs expériences et de leurs métiers, y compris de ruptures dans leurs trajectoires professionnelles. Le premier intérêt, c’est que ce sont d‘abord des jeunes qui parlent à d’autres jeunes, le message passe différemment bien sûr. Cela s’est déjà passé à Paris, Lille, Avignon, Rennes et Oyonnax. Pour 2017, un déploiement à plus grand échelle est prévu par la Fondation.

De son côté, la Fondation SNCF a choisi de se mobiliser sur le thème de l’insertion sociale et professionnelle des jeunes. Elle met en place un dispositif de mécénat de compétences qui permet aux salariés de se libérer de 1 à 10 jours par an pour accompagner individuellement des jeunes de Missions Locales. France Bénévolat vient en soutien de la Fondation SNCF pour identifier les Missions Locales et l’orienter.

Pour en savoir plus sur le partenariat et le mettre en place dans votre territoire :

Contacter Monique Leboeuf, coordonnatrice nationale des relations avec les Missions Locales