L'UNML avec France Volontaires : il ne faut pas forcément être diplômé pour s’engager dans des missions de volontariat à l’international

Actualités partenaires |

L’UNML et France Volontaires s'allient pour faire du volontariat international de solidarité une opportunité pour tous les jeunes, quels que soient leurs profils. De cette vision commune de partir de la motivation du jeune de s’engager à l’international s’est construit un partenariat rapidement opérationnel. Bref description de ce partenariat et rencontre avec Pierre Soëtard, directeur de programmes de France Volontaires.

Les conséquences positives des expériences d’engagement à l’international vécues par les jeunes ne sont plus à démontrer : plus de confiance en soi, d'ouverture d'esprit, de réflexion autour de la citoyenneté et accélération du parcours d’insertion.

Or, la grande majorité de jeunes qui accèdent aux possibilités d’engagement à l’international est en général très diplômée.

Pour permettre à tous les jeunes de s’y engager, l’UNML et France Volontaires construisent un partenariat autour de trois axes :

  • Un projet pilote intitulé « Ambassadeurs de l'engagement citoyen à l'international » va permettre à 45 jeunes, accompagnés par des Missions Locales, de partir dès le mois de juin 2016 rejoindre les Espaces Volontariats de France Volontaires. Cette mission sera intégrée à l’ensemble de l’offre des missions proposées par l’UNML dans le cadre de son agrément avec l’Agence du Service Civique.
  • L'accueil de volontaires étrangers sur des missions de Service Civique en Mission Locale, dans le cadre de la réciprocité : les premiers volontaires viendront en France dès 2016.
  • Un accompagnement par France Volontaires des Missions Locales qui souhaitent développer leur stratégie à l’international, en faisant vivre ou en créant de nouveaux partenariats. Pour ce faire, l’UNML va faire évoluer son agrément de Service Civique.

Retrouver les témoignages de jeunes volontaires tout au long de leur mission, de juin à septembre 2016, dans les prochains numéros de l’Info Hebdo et sur le site de France Volontaires.

RENCONTRE AVEC PIERRE SOETARD, DIRECTEUR DE PROGRAMMES DE FRANCE VOLONTAIRES

Pourriez-vous nous présenter France Volontaires en quelques mots ?

" France Volontaires, créé en 2009, est une association, plateforme de promotion de toutes les formes d’engagement volontaire et solidaire à l’international, pour tous les âges et donc, tout au long de la vie et plutôt en dehors de l’Europe.

Notre particularité est de regrouper une quarantaine d’organisations membres, parmi lesquelles se trouvent des associations d’éducation populaire, de volontariat international, d’ONG mais également des pouvoirs publics comme des ministères (Affaires étrangères, de la Jeunesse, Education nationale), des collectivités territoriales, et depuis 2015, l’Association des Régions de France.

France Volontaires compte une centaine de salariés dont la moitié au sein des 24 Espaces Volontariats de France Volontaires dans le monde : l’Espace Volontariats est un centre de ressources, d’informations et d’accompagnement pour les volontaires, les candidats, les structures d’accueil et d’envoi et autres partenaires, acteurs du volontariat.

Comment qualifieriez-vous l’engagement des jeunes et plus précisément l’engagement à l’international aujourd’hui ?

L’engagement en France est en pleine évolution, notamment avec l’universalisation du Service Civique. Il y a, de manière générale, un très fort désir d’engagement de la société française, de la part des jeunes mais aussi des actifs et des seniors.

Une caractéristique de l’engagement à l’international : la majorité des personnes vivant en France s’engagent en dehors des dispositifs portés par les politiques publiques, sous la forme du bénévolat par exemple. C’est une des raisons pour laquelle il est difficile d’avoir des chiffres reflétant fidèlement cette dynamique d’engagement.

Dans la tranche d’âge 16-25 ans, voire un peu plus, il y a une forte proportion de départs pour les chantiers à l’international, donc de l’engagement collectif, sur des missions de 2 à 3 semaines. Et il y a aussi des jeunes qui partent en individuel, comme bénévoles.

Comment définiriez-vous le partenariat avec l’UNML ? Son esprit, ses objectifs, sa mise en œuvre ?

Tout est parti d’une démarche pro-active de l’UNML, acteur majeur et historique du développement du Service Civique en France.

L’UNML avait la volonté d’enrichir sa vision, son offre d’engagement et son offre de Service Civique, d’une ouverture sur l’ailleurs pour les jeunes accompagnés en Mission Locale.

Le partenariat a très vite pris parce qu’un des axes portés par France Volontaires est de développer le volontariat à l’international pour tous les jeunes, quels que soient leurs profils.

Et cette vision de la jeunesse qui a l’envie et l’ambition de participer à la construction du monde de demain, nous l’avons en partage. Nous avons ainsi pu mettre en œuvre notre partenariat très vite.

Avec le projet pilote intitulé « Ambassadeurs de l'engagement citoyen à l'international », les jeunes pourront vivre une expérience de plusieurs mois à l’international, avec un parcours combiné, avec pour partie une expérience en France et pour partie à l’international au sein des Espaces Volontariats. L’objectif est qu’à son retour, fort de son expérience acquise, le jeune puisse témoigner auprès d’autres jeunes de son territoire, avec l’appui de la Mission Locale, des possibilités concrètes d’engagement à l’international. Concrètement, c’est aussi dire à des jeunes qu’il faut mobiliser un certain nombre de capacités mais qu’il ne faut pas forcément être diplômé pour partir !

Avec l'accueil de volontaires étrangers en France, des Missions Locales pourront accueillir pour certaines de leurs missions des jeunes venus de différentes parties du monde. Ces jeunes vont apporter, en plus de leur enthousiasme et de leur motivation profonde, un regard extérieur et une partie de leur culture. C’est un enrichissement pour tous les partenaires.

Et enfin, l’accompagnement au cas par cas des Missions Locales par France Volontaires sera développé grâce à notre réseau de présence à l’international."

Repères
  • Entre 10 et 15 000 résidants en France partent pour un engagement à l’international.
  • Pour 1 mission de volontariat relevant de politiques publiques, le nombre de candidatures peut aller jusqu’à 200.
  • Observer les engagements à l’international fait partie des missions de France Volontaires : voir le site dédié qui propose des études accessibles en ligne.